[OMF] Lepa Neollusion

1
3032

Depuis quelque temps, le phénomène RGB s’est emparé de nos PC. Effectivement, les cartes graphiques, les cartes mères, les boîtiers, etc. affichent le fameux label à trois lettres. Récemment, les ventirads, dernier rempart à se dresser contre ce phénomène vient de tomber.

Effectivement, Lepa, constructeur proposant des dissipateurs, des alimentations et des ventilateurs (entre autres) nous a fait parvenir un exemplaire de son nouveau Neollusion. Il s’agit ici d’un dissipateur de type aircooling en 120 mm doté de ce fameux système d’éclairage.

Lepa Neollusion

Sommaire :

  1. Présentation
  2. Le Lepa Neollusion
  3. Installation
  4. L’éclairage RGB
  5. Protocole
  6. Températures
  7. Bruit
  8. Conclusion

Présentation :

Nous vous le disions, avec ce Neollusion, nous sommes en présence d’un dissipateur de type aircooling en 120 mm. Le tout embarque un unique bloc d’ailette aluminium traversé par des caloducs en cuivre. Enfin, le tout est surmonté d’un ventilateur de 120 mm dont le but est de refroidir l’ensemble lorsque la machine est en route.

La première chose que l’on remarque sur ce dissipateur c’est l’intégration d’un système à LED RGB. Le but étant de personnaliser la couleur de son ventirad en fonction du reste de sa configuration ou non.

Avec ceci, LEPA met en avant les performances de son produit. Ainsi, le Neollusion est apte à tenir des TDP de 200W. De même, nous retrouvons là un revêtement SNTC facilitant le transfert de chaleur. Enfin, notons la présence de caloducs montés en contact direct (HDT) dont le but est de transférer efficacement la chaleur émise par le CPU aux caloducs. Ceci aura pour but d’améliorer le refroidissement.

Enfin, terminons avec le ventilateur à pales « Convex » de la marque. Selon Lepa, ce design permet au ventilateur de générer une forte pression statique ainsi qu’un gros flux d’air. Ces deux caractéristiques-là sont  les plus importantes pour des ventilateurs, et l’un fait compromis avec l’autre.

page suivante

1 COMMENTAIRE

  1. ce que je vois surtout, au delà des « bonnes » températures du ventirad c’est que le pur rock be quiet est toujours dernier ou avant dernier, soit avec quelques degrés de différences soit avec une marge plus importante

T'en penses quoi ?