fin de l’overclocking sur les chipset B85 et H87

5
2903

La possibilité d’overclocking sur les chipset B85 et H87 était à l’origine nulle, ou presque. Seulement, Asrock, suivi par Asus et Gigabyte ont exploité un bug, leur permettant de proposer l’overclocking sur ces cartes mères n’étant pas sensées le proposer, à condition de posséder un processeur série K bien entendu. Nous en parlions ici. Mais Intel ne l’a pas vu de cet œil là. L’overclocking sur les chipset B85 et H87 appartiendra bientôt au passé.

« Intel plans to release a microcode update that limits processor core overclocking to Intel Z87 based platforms WW30’13. »

En effet cette possibilité d’overclocking sur les carte mère à chipset B85 et H87 d’entrée de gamme réduisait à néant la segmentation artificielle d’Intel sur les sockets de ses cartes mères. Ainsi, la firme de Santa Clara a réagit en mettant à jour le microcode de ses processeurs. De ce fait, la limitation de l’overclocking ne se situe non plus sur la carte mère, mais sur le processeur, composant sur lequel les fabriquants de cartes mères n’ont que peu d’influences dessus, et ce, afin qu’Intel puisse garder le contrôle sur sa gamme.

overclocking intel

Dans la pratique, qu’est-ce que ca va donner?

Il est plus que probable, que les processeurs qui sortent d’usine dès à présent embarquent le fameux nouveau microcode, rendant donc impossible tout overclocking sur une carte mère autre que Z87. Pour ceux qui ont acheté un processeur avant la sortie de ce microcode, les futures mise à jour de bios, ou même mise à jour du système d’exploitation le modifieront. Donc là aussi, à moins de garder un bios dont on sait que l’overclocking est permis, et de se couper de toute mise à jour système, même critique, l’overclocking sera bientôt de l’histoire ancienne sur ces sockets là.

Hors cas particulier, on ne peut donc plus dire que le B85 et H87 permettent l’overclocking des processeurs série K, ce qui est dommage pour les utilisateurs qui ont acheté ces cartes mères dans ce but là.

Cette décision d’Intel, bien que logique et prévisible, nuit à la liberté des acheteurs. Asrock, Asus et Gigabyte, qui s’attendaient vraisemblablement à une telle réponse, ont donc profiter de cet effet Marketing « carte mère OC ready » pour vendre leur carte mère, tout en sachant que cette solution n’était pas pérenne.

Au final, c’est une mauvaise nouvelle pour les possesseurs (ou ceux qui voulaient acheter) ce type de carte mère.

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle? Vous y attendiez-vous? AMD gagne-t’il des points avec sa politique beaucoup plus libertaire sur l’overclocking?

 

Source : Hardware.fr

3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Franck7511geekosaOriskoBouB Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Franck7511
Franck7511

On en avait parlé, c’est tout à fait compréhensible. Ce « bug » mettait à mal toute la segmentation créée et imposée par Intel avec ses Sandy Bridge. La réaction d’Intel est tout à fait normale ! Quel est l’intérêt d’une Z87 si une B85 fait déjà bien le boulot ? Et je me demande même si les constructeurs de cartes mères n’y perdaient pas dans l’histoire… (marge plus élevée sur les Z87, entre autres) Bref, même si c’est dommage pour nous, c’est compréhensible. Après je suis bien d’accord avec toi. Cette segmentation est « artificielle » car tous les chipsets sont les mêmes… Read more »

Orisko
Orisko

Je plussoie, faut être un minimum intelligent dans la vie, surtout dans l’informatique
En même temps, acheté une B85/H87 pour OC un K c’est ridicule, surtout si tu es bloqué ensuite !
Moi je suis pour la réaction d’Intel !

« AMD gagne-t’il des points avec sa politique beaucoup plus libertaire sur l’overclocking? »
Pourquoi toujours relancer le débat AMD VS Intel ou bien AMD VS nVidia ?
Chacun sa politique, ses avantages et ses inconvénients !

BouB
BouB

C’était prévisible donc ceux qui ont achetés ces cartes mère là juste pour ça n’ont juste pas réfléchis avant …