i9 9900K : plus frais une fois delid malgré la soudure à l’indium !

6
2281

Les tests des Core i 9000 sont sortis Vendredi dernier. Dans l’absolu, le i9 9900K permet à Intel de reprendre la tête en ce qui concerne les performances sur socket mainstream… Mais à quel prix ? Ensuite, une autre problématique se fait sentir, celle de la température. Effectivement, malgré une soudure à l’indium, le CPU reste plutôt chaud.

Aussi étrange que cela puisse paraître, dans une de ses vidéos, Der8aeur montre qu’en delidant son CPU, on peut gagner en température. Mais comment cela est-il possible ?

i9 9900K : des températures plus basses après le delid ! 

Durant sa vidéo, on apprend que le clocker delid son CPU pour y retirer l’indium au profit de métal liquide. Une fois la Thermal Grizzly Conductonaut appliquée, les températures diminuent. Il a pu grappiller quelque 9°C sur le 9900K après 10 mins de Prime95. Le CPU passant de 93°C à 84°C.

Finalement, quelles en sont les raisons ? Eh bien premièrement, il faut savoir que les Core i 9000 sont physiquement plus gros que les Cooffee Lake. Nous avons un PCB plus épais 1.15 mm contre 0.87 mm (ce qui évitera au CPU de plier sous le poids de gros dissipateur), mais aussi un die plus épais. Il faut en effet compter 0.87 mm d’épaisseur pour un 9900K contre 0.42 mm pour le 8700K.

Il semblerait que l’épaisseur du die ait un gros impact sur les températures. Effectivement, pour arriver cette épaisseur, les bleus ont dû ajouter plus de silicon qui a une conductivité thermique moins bonne que l’indium. C’est cette épaisseur supplémentaire le facteur limitant ici.

Après ponçage du die pour réduire cette épaisseur de 0.15 mm sur un 9600K les températures ont baissé de plus de 10°C. En grattant encore pour enlever 0.20 mm d’épaisseur (au total), on est passé de 96.5°C (stock) à 83°C : 13.5°C de gagnés !

Enfin, la question reste de savoir pourquoi Intel a épaissi ses puces ? En attente de réponse officielle, on imagine que c’est pour un but purement structurel.

Der8auer Core i9 9900K delid

Une opération à risque ! 

Bien sûr, l’opération à réaliser comporte des risques. Déjà, il faut delid un CPU soudé puis retirer les résidus d’indium sur le die et l’IHS. Et si on veut pousser les choses encore plus loin, on pourra être amené à poncer le die… Bref, si vous êtes un simple joueur, ne tentez pas, le ratio bénéfice/n’en valant pas la chandelle.

6
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
endiendoNHU9BJackChris92150OmfgAlexIsHere Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
endiendo
Membre
endiendo

silicon ou silicium?

Jack
Membre
Jack

Petite question au vu de la surépaisseur du PBC et du die, quid de l’effort de serrage de la fixation du cpu sur la carte mère ?

Rajouter plus de 0.7mm en épaisseur au niveau du serrage alors qu’en temps normal cela défonce bien l’HIS j’ose pas imaginer l’effort que le cpu et le socket endurrent, risque de fracture au bout d’une année ?

la remarque est à creuser car s’il y a casse au final, Intel va vraiment passer à la caisse

Chris92150
Membre

Bravo Intel ^^

Même avant delid il chauffer moins que ça mon 8700k à 5 ghz… Abusé…

OmfgAlexIsHere
Membre
OmfgAlexIsHere

C’est quand même énorme cette différence de température :-O