Les pénuries de CPU Intel dureront jusqu’au troisième trimestre 2019

0
510

Si la concurrence a raison d’AMD sur le secteur des GPU, côté CPU, c’est AMD qui a raison de la concurrence. En effet, le PDG d’Intel a récemment annoncé que les pénuries de CPU dureront jusqu’au troisième trimestre 2019… Alors même qu’on apprenait qu’on ne verrait pas le 10 nm avant 2022.

Les pénuries de CPU Intel dureront jusqu’au troisième trimestre 2019 !

Intel pénurie

Malheureusement, le calvaire n’est toujours pas terminé pour Intel et ses CPU. L’année dernière, nous faisions face à une pénurie de CPU bleus. À tel point qu’Intel devait privilégier la production des modèles hauts de gamme au détriment de l’entrée de gamme.

Peu de temps après l’annonce de Microsoft comme quoi les pénuries des bleus ne seraient plus un problème (on les imagine migrer vers AMD pour le coup), Intel se manifeste :

« We have increased capacity to improve our position in the second half, although product mix will continue to be a challenge in the third quarter as our teams align available supply with customer demand« 

Ici, les bleus annoncent clairement que ce sera un challenge de proposer un mix de produit au troisième trimestre.

Clairement, la position délicate d’Intel profite clairement à AMD puisque les consommateurs se tournent davantage vers leurs produits. On l’a d’ailleurs vu avec les chiffres de ventes de MindFactory (bien qu’il ne faille pas généraliser). De plus, rappelons qu’Intel devrait rester bloquer avec le 14 nm jusqu’en 2022 et qu’AMD est sur le point d’annoncer ses CPU en 7 nm. De quoi laisser 2 années complètes à AMD pour prendre le large sur l’aspect de la gravure !

Malgré tout, les prix chez Intel sont à la baisse. On peut dès à présent se procurer un 9900K à 515€ chez Amazon ou un 8700K à 385€ chez le même revendeur… Soit des prix quasi normaux.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de