Le PDG d’Intel se fait virer pour une histoire de sexe !

2
1628

Brian Krzanich (devinez comment ça se prononce) est le PDG d’Intel depuis maintenant 5 ans. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il avait une politique assez controversée : limiter les dépenses de Recherches et Développement, des licenciements à foison, et le service minimum pour une non-évolution chronique dans un monde dénué de concurrence. Rien que ça.

Cela avait eu pour conséquence des retards successifs sur les architectures et les gravures, obligeant Intel à « meubler » avec des générations inutiles (coucou Kaby Lake) ou dépassée au bout de trois mois (coucou Broadwell). Et Intel, qui pour rappel concoit ET fabrique ses CPU (contrairement à AMD par exemple qui les fait fabriquer par TSMC ou Glofo), avait avant une avance considérable sur la gravure… mais se voit peu à peu dépassé par la concurrence (on le voit avec le 7nm Samsung qui arrive, tandis que le 10 nm d’Intel se fait toujours attendre). Et ne parlons pas du nombre de cœurs, qui jusqu’à l’arrivée de Ryzen, était resté désespérément stable pendant des années, forçant les gens à acheter de grosses références pour avoir un nombre de cœurs potable…

Mais nous divergeons, nous ne sommes pas là pour parler des conséquences de la politique mise en place par Brian Krzanich, mais de ce cher Brian lui-même.

Il a fait beaucoup parler de lui, et ce n’est pas peu dire. Il s’avère qu’il avait une liaison avec une employée chez Intel dont il était le supérieur direct ou indirect. Le problème est que cela s’est su et qu’il est interdit d’avoir des relations entre employés et chefs chez Intel (ou du moins il est interdit que cela se sache, comme on dit : pas vu, pas pris). Pour l’origine de cette règle, on peut supposer la décence, ou simplement éviter la profusion de promotions canapés qui sont loin d’être inexistantes dans les grosses entreprises.

Brian Krzanich a beau être PDG, les règles s’appliquent également à lui, et il a été viré de son poste de PDG, ou plus exactement, il avait été forcé à démissionner, ce qui entre nous revient au même.

Une enquête interne serait en cours, mais elle doit être suffisement avancée pour arriver à des conclusions aussi drastiques.

Ce changement de PDG peut aussi être l’occasion pour Intel d’officialiser un changement de cap qui se dessine : leur arrivée prochaine dans le monde des GPU avec l’arrivée de Raja Koduri (l’ancien chef de la partie graphique d’AMD) et la volonté de mettre les bouchées doubles pour à la fois concurrencer AMD mais aussi ARM sur le domaine mobile.

Le directeur financier a été nommé PDG par interim, en attendant de voir qui sera embauché pour réellement succéder à Brian Krzanich.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Le ptit breizhouNHU9B Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Le ptit breizhou
Membre
Le ptit breizhou

Abusé comme histoire malgré tout…

NHU9B
Editor

No zob in job ahah xD