Les cartes graphiques entrée de gamme vont-elles disparaître ?

8
3514

Une grande question que celle-ci. Nous allons parler ici du segment entrée de gamme chez les cartes graphiques. Qu’est-ce qu’on entend par entrée de gamme ? Il existe deux définitions différentes : l’entrée de gamme produit et l’entrée de gamme prix.

L’entrée de gamme prix sont les produits proposés à prix abordables. Chacun a sa propre définition de l’abordable, qui est souvent dépendante de ses propre moyens. Certains diront qu’une carte graphique entrée de gamme doit coûter par définition moins de 100 €, d’autres, souvent acheteurs de cartes graphiques à plus de 500 €, considèrent la GTX 960 comme de l’entrée de gamme (et la GTX 970 et 980 comme du milieu de gamme) bien que cette carte coûte plus de 200 €. Dans tous les cas, la séparation est de type valeur absolue, c’est à dire que l’on positionne un produit sur une gamme uniquement par rapport à son prix à l’instant t.

Carte graphique

Vous l’avez vu dans notre guide d’achat des cartes graphiques le plus récent, nous sommes d’avis que l’entrée de gamme prix se situe en dessous de 120-130 €, le milieu de gamme jusqu’à 250 €, le haut de gamme jusqu’à 400-500 €, et le très haut de gamme est au-delà. Cette séparation est purement subjective, et rien ne vous empêche d’être en désaccord. Malgré tout cela reste une séparation très consensuelle et assez pratique pour les guides d’achat.

Cette définition dépend aussi du type de produit. Vous imaginez bien qu’une carte graphique à 1000 € est une carte extrêmement chère, tandis qu’une voiture à 1000 € s’adresse à ceux qui ont un porte-monnaie peu fourni. Et c’est là que vient la gamme produit !

La gamme produit définit les produits positionnés le plus en deçà dans une catégorie de produit d’un constructeur. Ceci est complètement décorrélé de la valeur absolue du produit, seule la valeur relative compte. Exemple : il y a un an ou deux, l’offre « entrée de gamme » de l’offre Apple au niveau des smartphones était pourvue par l’iphone 5C, qui valait déjà plus de 500 €. En valeur absolue, il serait impensable de dire qu’un téléphone à 500 € soit entrée de gamme, par contre, en utilisant la définition de gamme produit (et non gamme prix), on s’aperçoit que l’iphone 5C était bel et bien un téléphone entrée de gamme, une fois mise en rapport avec l’iphone 5 et le 5S, qui étaient bien plus chers.

iPhone 5C

Actuellement Nvidia et AMD déclinent respectivement leur gamme … cependant aucune carte entrée de gamme (produit) ne vient montrer le bout de son nez.

Chez Nvidia, dans la génération Kepler (Geforce 600 et 700) le segment entrée de gamme était pourvu par la GT 630, la GT 640 et la GTX 650. Les deux premières ont perduré, tandis que la GTX 750 (Maxwell 1) a remplacé la GTX 650. Avec Maxwell 2 (les Geforce 900), le plus petit GPU est le GM206, et est proposé dans sa petite version avec la GTX 950. Il semblerait donc que la GTX 950 soit le modèle le plus entrée de gamme de la génération 900 chez Nvidia (sauf s’il y a renommage du GM107 des GTX 750/750 Ti ou la sortie de GPU en GM207).

Chez AMD, l’entrée de gamme était pourvue grâce au vieux Cape Verde (HD7750/HD7770/R7 250X) et Oland (R7 240 et 250). Dans cette nouvelle génération hautement pourvue en cartes renommées/légèrement modifiées, la plus petite carte est la R7 360 (GPU Bonaire). Son équivalent en Radeon 200 est la R7 260, qui n’était pas la plus petite, mais la quatrième plus petite. Les trois plus petites références n’ont donc pas été remplacées.

Maintenant, regardons les prix des cartes graphiques : chez Nvidia la GTX 650 était proposée un peu moins de 100 €, contre 110 € la GTX 750 et maintenant 170 € la GTX 950. Chez AMD les prix n’augmentent pas, ceci dit les performances non plus puisqu’ils s’agit à chaque fois de quasiment la même carte.

AMD Kaveri A10 7850K

On constate donc la disparition des tout petits GPU, ceux-ci ne sont tout simplement pas remplacés. Donc ce qu’on pouvait auparavant appeler l’entrée de gamme produit a tendance à ne plus être actualisé. Et en plus, les prix ont tendance à augmenter de manière générale, ce qui amène au fait que l’entrée de gamme prix a lui aussi tendance à être délaissé.

On constate donc une désertion de l’entrée de gamme des cartes graphiques, quelques soient la définition de la gamme qu’on utilise. Quelles en sont les raisons ?

Premièrement, comme vous le savez certainement, le marché des APU progresse. Leurs performances évoluent assez vite, plus que les performances des cartes graphiques entrée de gamme. Certains APU récents sont extrêmement performant. Par exemple celui du Core i7 5775C atteint presque les performances d’une GTX 750, c’est assez impressionnant.

Deuxième point : le marché des cartes graphique entrée de gamme ne rapporte que peu d’argent. En plus d’être cannibalisées par les APU, ces cartes graphiques nécessitent un GPU, des puces mémoires, un PCB … tout ceci a un coût de fabrication, bien supérieur à celui d’une partie graphique intégrée au processeur. Financièrement parlant, ce n’est pas forcément rentable pour un fabriquant.

Troisième point : le marché du PC de bureau est clairement en baisse. Celui-ci est de plus en plus remplacé par des PC portables, qui conviennent mieux à des utilisateurs modestes. Ceux qui restent sur PC fixe, c’est pour les performances et l’évolutivité offerte par cette solution, ce qui entre en contradiction avec la philosophie entrée de gamme de certains composants.

Marketing

De plus, les cartes graphiques entrée de gamme peuvent nuire à l’image d’une marque. Aujourd’hui, quand on vend bien, ce n’est pas forcément pour la qualité des produits, mais énormément par le Marketing. Pour avoir un bon Marketing, c’est grossièrement :

  • être tendance avec le public visé. Exemple : les gameurs pour les cartes graphiques, d’où la présence marqué de certains constructeurs dans les conventions axées jeu vidéo, ou les compétitions de haut niveau (« les joueurs Pro utilisent nos composants »).
  • avoir une image haut de gamme. Exemple : Apple. Peu importe si les gammes inférieures ne sont pas très bonnes, si une marque a convaincu sur le haut de gamme, c’est gagné car la marque aura son image haut de gamme. C’est la raison pour laquelle les constructeurs bataillent énormément pour savoir « qui a la plus grosse » alors que finalement des produits si chers n’intéressent que peu de monde. Deuxième exemple, de nombreuses marques qui veulent s’implanter sortent leurs produits haut de gamme et bien finis, pour ensuite décliner les gammes inférieures. Si elles faisaient l’inverse, elles auraient l’image de « marque entrée de gamme qui essaye de faire du haut de gamme » au lieu de « marque haut de gamme qui propose un produit abordable ». Dans l’esprit du client, cela n’a rien à voir. C’est par exemple le cas de Phanteks, aujourd’hui reconnu. Autre exemple : si aujourd’hui Acer sortait un super PC portable de la mort qui tue à 3000 €, tout le monde en rigolerait, sans même connaître sa conception, alors que si c’était Asus les rires seraient beaucoup moins nombreux.

Enfin, un des fabriquants de GPU (Nvidia) a pris un ascendant conséquent face à son rival (AMD) après des années de statut quo. Ceci à un point tel que la santé financière d’AMD est en jeu. Il y a donc un risque de monopole de Nvidia, ou du moins d’un monopole maquillé (comme c’est le cas sur le segment des processeurs par exemple)

Ainsi, les cartes graphiques entrée de gamme ont tendance à disparaître, et c’est voulu. C’est s’adapter à un marché, et faire payer les gens toujours plus cher. Ce que nous appelions jusqu’à présent le « milieu de gamme » deviendra-t’il le futur « entrée de gamme » ? Après la démocratisation de l’informatique de bureau, nous assisterons sans doute bientôt à un futur élitisme.

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
PhilouActaruskgeekosaDecAlpeurJérémie Laurent Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
DecAlpeur
Invité
DecAlpeur

Tout dépends de l'utilisation et de la gamme. Si pour exemple la futur architecture de Nvidia ( Pascal ) son bas de gamme est à 200 Euro et se trouve être plus puissant qu'une Gtx 980 Ti qui est le haut de gamme actuellement et qui est à plus de 600 Euro, je pense qu'on ne peut pas trop parler en thermes de prix (ceci n'est que spéculation). Sur la base ont ne pourra parler de que bas de gamme et haut de gamme que en thermes de puissance et de technologie proposé. Après dans l'utilisation ont peut séparer en… Lire la suite »

Aluncard
Membre

Les CPU Broadwell sont un exemple de ce que peut donner un iGP à l'heure du 14nm. Nul doute, qu'AMD en 2017 fera mieux, avec son architecture plus mature (GCN) et la venue d'HBM2 pour les APU. Peut être pourra t'on jouer en High en 1080p avec juste l'APU, c'est déjà le cas pour des jeux légers tel que LoL avec l'A10-7850K. Faudra que je m'amuse à faire des calcul de surface pour savoir combien de Compute Unit pourra t'on mettre sur un die, même si ça ne fait pas tout, ça donnera une idée.

robin4002
Membre
robin4002

L'arrivé des APU Zen va faire disparaitre les R7. Le 14 nm devrait largement permettre de faire des APU avec 1536 processeurs de flux voire plus encore, les R7 n'auront donc plus aucun intérêt.
De même chez Nvidia, je doute que de nouvelle GT vont sortir.

Kavo1437
Membre

Le moyenne gamme ce n'est pas la 980/390X?
Je pense que les petites cartes graphiques entrée de gamme, GT et R5, sont amenées à disparaître comme vous le dites si bien les IGP sont de plus en plus véloce, surtout sur les CPU dans le haut du panier chez Intel, ils seront peut être suffisants pour des PC familiaux destinés à un peut tout et n'importe quoi dans quelques années.
Peut être même l'année prochaine avec Zen.

Philou
Invité
Philou

C'est ton interprétation personnelle. Mais pour la plupart des joueurs, l'entrée de gamme est représenté par les GTX 750 Ti et équivalentes. Concernant le milieu de gamme, on le représente surtout par les GTX 960 et les R9-380 (la plupart des jeux passent en élevé sans problèmes sur ces cartes, en 1080p). Donc les cartes à 300-400 € comme les GTX 970 et autres R9-390 sont déjà du haut de gamme, dans le sens où elles permettent de jouer en 1080p sur tous les jeux avec peu ou pas de concessions sur les réglages. Le reste, c'est du très haut… Lire la suite »