Nvidia présente le Tesla V100 : 5120 coeurs !

5
3003

Jensen Huang, le chef de la firme verte a présenté à la GTC17 leur nouveau produit, qui s’avère monstrueux : le Nvidia V100.

Le Nvidia Tesla V100 est là pour succéder au P100 dont on parlait l’année dernière. C’est donc une carte destinée pour le calcul. Elle sonne le lancement de la nouvelle architecture Nvidia : Volta. Et les caractéristiques techniques sont impressionnantes !

Au niveau de l’interface mémoire et tout ce qui est autour, nous retrouvons 16 Go de HBM 2.0 (en 4096 bits). Si rien ne semble avoir changé, la HBM est cadencée bien plus haut : la bande passante atteint alors 900 Go/s (contre 720 Go/s pour la P100). Le tout passe par une nouvelle version du NVLink, nommée ici sobrement NVLink 2.0.

Sur le GPU en lui-même (nommé GV100), celui-ci se retrouve découpé en 6 GPC, comme le GP100. Par contre chaque GPC possède non pas 10 SM mais 14 (pour un total de 84 SM). Ainsi le nombre de CUDA Core et de TMU maximum se retrouve augmenté de 40 % : on passe de 3840 maximum pour le GP100 à 5376  pour le GV100. Du côté des TMU, le total pourra atteindre 336 ! Du côté des ROPs, on reste sur un total de 96 (par 12 groupes de 8 certainement).

Malheureusement, certaines parties du GPU seront désactivées : on perdre 4 SM (donc 256 CUDA Core et 16 TMU). La Tesla V100 a donc un total de 5120 CUDA Core et 320 TMU.

La fréquence n’augmente pas, elle baisse même légèrement en passant de 1480 à 1455 MHz. Mais cela n’empêche pas le GPU d’atteindre les 15 TFLOPs en FP32 et 7.5 TFLOPs en FP64 !

Cette puce est gigantesque puisqu’elle utilise pas moins de 21 Milliards de transistor (à comparer avec les 15 Milliard de la P100 ou encore les 12 Milliards des Titan XP et GTX 1080 Ti). Et malgré le nombre de transistor qui explose, le TDP reste identique à 300W.

Pour loger autant d’unité de calcul, ils ont utilisé une gravure en 12 nm, nommée 12 nm FFN. Et malgré cette nouvelle gravure, plus fine et efficace que le 16 nm FinFET+ de la P100, le GPU est bien plus gros : on passe de 610 à 815 mm². Graver une puce si grosse relève de l’exploit. Cela montre que le 12 nm semble vraiment exploitable et efficient.

On peut se dire « c’est bien, les supercalculateurs auront un nouveau joujou, mais moi dans tout ça ? ». Et bien, même si Jensun n’a rien dit de manière directe, annoncer cette Tesla V100 est un prélude à Pascal version GTX, un peu comme ça avait été le cas l’an passé : le P100 avait précédé les GTX 1070 et 1080 de quelques semaines.

GTX 2070 et 2080 pour bientôt alors ? Ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Il est possible que l’on doive attendre jusqu’à la fin de l’année. En effet, la GTX 1080 Ti vient juste de sortir et les RX Vega ne pourront déjà pas atteindre cette carte. Ils n’ont donc aucune raison de se dépêcher.

Cela donne malgré tout une idée de ce que sera le GPU haut de gamme de la prochaine génération : le gain sera certainement autour de 40 % par rapport à l’équivalent d’aujourd’hui, si les GV102 et GV104 suivent la même logique de découpage que les GP102 et GP104.

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Nutz BreakerzDespéLestdownJackNHU9B Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Nutz Breakerz
Membre
Nutz Breakerz

Du pâté, mais a quel prix ??

Despé
Invité
Despé

Jeez

Lestdown
Membre

C’est vraiment eu les patrons

NHU9B
Editor

Nom de Zeus !

Devilmana
Membre
Devilmana

Monstrueux