RTX 2060 Super : quelles specs, quelles perfs, quelles conso ?

0
1384

Après un premier article sur la RTX 2070 Super, voyons ce que propose la RTX 2060, une carte axée milieu de gamme+. Qu’offre-t-elle en matière de performance et de consommation ? Voyons cela.

La RTX 2060 : 

nVidia GeForce RTX 2060 SuperTout comme la RTX 2070 Super, il n’y aura pas de gros changement au niveau du dissipateur si ce n’est une partie centrale chromée. Sur les premiers modèles, elle était noire mate. Ici, la carte propose un unique connecteur d’alimentation en PCIe 6 broches. Néanmoins, les verts poursuivent avec leur bricolage pas très propre à ce niveau. Le connecteur sera relié au PCB via des fils soudés (beurk). À $400 la carte, c’est le genre de bidouillage qu’on aimerait ne plus voir.

PCB RTX 2060 Super

Pour les sorties vidéo, nVidia conserve le connecteur DVI ici. On y retrouve aussi deux HDMI, un DisplayPort et un USB type C.

Toujours basée sur un TU106, la RTX 2060 n’offrira pas de pont NVLink, qui lui, fait son apparition sur la 2070 Super soit dit en passant. Néanmoins, la configuration de la petite dernière est dopée au point de faire presque jeu égal avec la RTX 2070 d’origine. En effet, le TU106 de cette super carte renferme 2176 cuda core, 136 TMU et 64 ROP. Oui, les leaks avaient raison, on aura bien 8 Go de GDDR6 en 256 bits tournant eux aussi à 14 Gbps.

Ici, au niveau de la configuration du GPU, la carte embarque 13% de cuda core de plus que la 2060, mais 5% de moins que la 2070.

À l’instar de la RTX 2070 Super, les fréquences sont aussi à la hausse… du moins, pour la fréquence de base. Pour rappel la RTX 2060 de référence affichait du 1365 MHz de base avec un boost à 1680 MHz. Maintenant, on monte à 1470 MHz de base et 1650 MHz en boost, soit une baisse de 30 MHz en boost… Mais la fréquence de base reste 7% plus élevée.

Les performances : 

Encore une fois, on se base ici sur les résultats de notre confrère TechpowerUp. Bien sûr, nous vous invitons à aller jeter un œil à leur test de la carte en suivant ce lien. Ici, on ne s’attardera que sur les résultats en 144p et 2160p.

Finalement, au niveau des performances, on retrouve la même logique que celle de la RTX 2070 Super. La 2060 Super se positionne ainsi à 13% et 14% devant la RTX 2060 en 1440p et 2160p. Ceci correspond bien aux spécifications annoncées sur le papier.

Dans le même ordre d’idée, cette nouvelle venue colle au train de la RTX 2070 avec un écart encore plus ténu que celui de la 2070 Super et la 2080. Ici, on est à 3% et 4% en 1440p et 2160p. Heureusement que cette 2070 première génération est vouée à disparaitre, sinon, on ne voit pas comment nVidia pourrait justifier sa présence dans son catalogue.

Les consommations : 

Forcément, qui dit GPU mieux équipé, dit aussi consommation qui monte. Face à la RTX 2060 d’origine, notre modèle Super affiche alors une vingtaine de watts en plus en moyenne en jeu. En conso maximale, l’écart se réduit… Mais de pas beaucoup. Finalement, les performances globales se rapprochent de la RTX 2070, mais la consommation aussi. Encore une fois, tout ceci conserve une certaine logique.

En gros : 

Finalement, la conclusion ne sera pas bien différente de celle de la RTX 2070 Super. Néanmoins, c’est aussi la version Super qui profite du plus grand nombre d’améliorations, on pense surtout du côté mémoire. Effectivement, on passe de 6 Go à 8 Go, le bus mémoire s’élargit donc en conséquence et les ROP passent aussi à 64. En soi, on a plus affaire à une RTX 2070 castrée qu’une RTX 2060 boostée. C’est donc tout à fait logique de retrouver des performances similaires à la 2070 non-Super et il en va de même pour la consommation.

Toutefois, cette carte profite d’une situation particulière puisqu’elle ne remplace pas la 2060 dont elle tire son nom, mais cohabitera avec contrairement aux autres.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de