Test : Lepa Neollusion

1
8258

Conclusion :

Nous voici déjà au terme de notre test du ventirad RGB de Lepa. Finalement, qu’en penser ? C’est ce que nous allons voir.

Côté design, c’est plutôt original, un ventirad RGB, ce n’est pas banal non ? De notre côté, nous n’allons pas vous mentir, nous trouvons l’intégration de cette option plutôt réussie. Effectivement, avec un dissipateur intégralement noir (ailettes, caloducs et ventilateur) quelque soit la couleur choisie, ça tranche et c’est vraiment joli. Le changement de couleur et d’effets se fait facilement grâce à la télécommande fournie en bundle.
Cependant, comme nous l’avons souligné dans la partie dédiée, nous trouvons dommage de ne pas pouvoir synchroniser l’ensemble avec les systèmes d’éclairage des cartes mères. Effectivement, si le reste de nos composants affichent du bleu et le Neollusion du rose… C’est pas très raccord. Une petite feature à implanter dans un nouveau modèle ?

La finition ne souffre d’aucune critique. Le revêtement noir est bien appliqué et de manière uniforme qui plus est. La base est également très bien travaillée à tel point que nous sentons à peine le passage des caloducs. Finalement, le système d’éclairage est également bien fichu et ne vient pas perturber l’harmonie de l’ensemble.

Niveau de l’installation, pas grand-chose à dire non plus, excepté du côté AMD. En suivant à la lettre les instructions de montage, le dissipateur sera monté de sorte que le flux d’air sera dirigé vers le haut du boîtier. Paradoxale, surtout lorsque la notice recommande d’orienter le flux d’air vers l’arrière du boîtier.

Lepa Neollusion

Nous l’avons vu au fil de nos séries de relevés, le Neollusion n’est ni le dissipateur le plus performant ni le plus silencieux. Effectivement, celui-ci se retrouve souvent vers le fond du panier et se révèle être plutôt bruyant dès lors que l’on monte en fréquence.

Affiché à une soixantaine d’euros chez Top Achat, ce tarif nous semble plutôt délicat. Effectivement, lors de nos relevés, nous avons vu qu’il avait tendance à se rapprocher de ce que pouvait faire Noctua avec son NH-U14S vendu 15€ plus cher chez le même marchand. Néanmoins, le Ninja 4 représente ici un rival de taille puisque plus efficace, moins bruyant et vendu moins cher (54€ environ chez Amazon). En contrepartie, il faudra faire avec un dissipateur pas super sexy et plutôt imposant puisqu’il bloque tout nos slots mémoires.

De notre point de vue, le Neollusion manque de peu l’argent. Malgré un excellent niveau de finition, un éclairage RGB agréable, le Neollusion offre des performances situées à mi-chemin entre un ventirad en 120 mm entré de gamme et le NH-U14S. Le rapport performance/bruit/prix n’est pas vraiment au rendez-vous si on le compare au Ninja 4 de Scythe. Un dissipateur  qui se distinguera surtout par son originalité due à son système d’éclairage très agréable.

 Points positifs :
  • Bon niveau de finition
  • Intégration du RGB réussi
  • Design agréable
  • N’obstrue pas d’emplacement mémoire
Points négatifs :
  • Notice d’installation pas très claire pour plateforme AMD
  • Relativement bruyant
  • Performances pas vraiment en adéquation avec le prix

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
mac grey Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
mac grey
Invité
mac grey

ce que je vois surtout, au delà des « bonnes » températures du ventirad c’est que le pur rock be quiet est toujours dernier ou avant dernier, soit avec quelques degrés de différences soit avec une marge plus importante