Test : Alphacool Eisbaer LT 240

0
2670

Si vous avez lu nos tests des différents AiO Eisbaer d’Alphacool, vous savez qu’on aime cette série, mais genre beaucoup. Alors quand la marque a annoncé ses Eisbaer LT, il fallait qu’on les teste !  Après une demande pleine d’amour et de cœurs auprès du constructeur, nous voici en présence du Eisbaer LT 240 de la marque. Que vaut-il ? Est-il si light que cela ? Bref, répondons sans plus tarder à ces questions. C’est parti pour le test !

Alphacool Eisbaer LT 240

 

Sommaire :

  1. Présentation
  2. Le Alphacool Eisbaer LT 240 
  3. Installation
  4. Protocole
  5. Températures
  6. Bruit
  7. Perf/Bruit
  8. Conclusion

Présentation :

Le Eisbaer LT 240, comme tous les autres modèles de la série appartient à la famille des refroidissements liquides dits « AiO », ou tout-en-un. Ce dernier propose donc un ensemble constitué d’une pompe avec plaque froide et d’un radiateur. Le tout est relié ensemble grâce à deux tuyaux. Un liquide circule à l’intérieur viendra refroidir le CPU lorsqu’il entrera en contact avec la plaque froide. Il sera à son tour refroidi dans le radiateur grâce à des ventilateurs.

Enfin, bref, pour en savoir plus, nos Quicky dédiés au refroidissement sont disponibles ici et .

Concernant cette série Eisbaer LT, Alphacool a pour le moment annoncé des références en 120 mm, 240 mm (celle que l’on teste aujourd’hui) et 360 mm. Pour le moment, aucune information concernant les modèles de 140 mm. Peut-être auront-ils le droit à un lancement différé ?

Quelques caractéristiques de la série :

Alphacool Eisbaer LT 240Globalement, les Eisbaer LT reprennent une majorité des points forts de la série Eisbaer tels que :

  • Un mécanisme de raccord rapide. Les versions LT seront donc parfaitement compatibles avec le reste de la gamme d’Alphacool. Ainsi, on pourra intégrer, facilement un waterblock GPU par exemple en un rien de temps.
  • Les Eisbaer LT offrent également un radiateur en cuivre, ce qui est loin d’être négligeable. Toutefois, l’épaisseur est moins importante puisque l’on passe à 25 mm seulement.
  • La pompe évolue, enfin, son enveloppe en tout cas. On retrouve quelque chose de plus « be quiet! » si l’on puis dire ainsi. Néanmoins, la DC-LT Low Noise Ceramic est toujours là !
  • Enfin, on retrouve des embouts comme sur les vrais watercooling custom. En effet, les Eisbaer LT sont équipés d’embouts en G1/4 pour du tube en 11/8 mm.

page suivante

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des