Test : Antec P110 Luce

0
5577

On se retrouve pour un nouveau test de boîtier. Cette fois-ci, c’est en compagnie du P110 Luce que nous nous retrouvons. Lors de sa sortie, le boîtier proposait pas mal de choses sur le papier : support pour carte graphique à la verticale, RGB, VGA holder, etc.  Nous étions curieux de savoir ce que donnait ce boîtier. Après le P8 qui nous a convaincus, est-ce que ce P110 Luce fera de même ? Réponse dans notre test complet, c’est parti !

 

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Test
  5. Conclusion
  6. Galerie

Extérieur

D’aspect extérieur, le P110 Luce est un boîtier monolithique, très sobre. L’ensemble affiche un simple logo « Antec » translucide en haut de la façade. Un éclairage RGB viendra le sublimer. D’ailleurs, pour la face avant, le constructeur opte pour un plaquage en aluminium brossé de 0.8 mm d’épaisseur, vraiment très bien fait. Afin de laisser respirer la ventilation, la marque opte pour deux ouïes d’aérations discrètes situées à droite et à gauche de cette même façade.

Nous poursuivons cette fois-ci avec les dimensions du boîtier. Ici, Antec nous propose un gros bébé de 518 mm de hauteur, 230 mm de largeur et 489 mm de profondeur. Le choix des matériaux et ces dimensions se ressentent sur le poids puisqu’il est de 11.7 kg.

En revanche, malgré ça, la prise en charge des cartes mères est des plus banales avec du : ATX, micro-ATX et mini-ITX.

Le panneau de contrôle : 

Antec P110 LuceLe panneau de contrôle de ce P110 Luce prend place sur le dessus du boîtier. Celui-ci est plutôt fourni puisque nous avons le droit à :

  • Un bouton power
  • Un bouton LED pour la gestion du RGB
  • Les prises casque et micro
  • Deux USB 3.0
  • Une sortie HDMI

Antec propose ici un boîtier VR Ready. Via le déport HDMI, on pourra brancher son casque facilement sans perdre de longueur de câble. Une option peu répandue que nous retrouvions tout de même sur le NZXT S340 Elite.

Le dessous : 

Antec P110 LuceLe dessous du boîtier révèle un large filtre à poussière qui court sur la longueur du P110 Luce. Pour le retirer, on le fera coulisser latéralement. Contrairement au P8 et au Coeus Evo TC (testé précédemment), le filtre sera facilement accessible et manipulable.

Quatre pieds en plastique viendront rehausser le P110 Luce. Ils sont aussi recouverts de caoutchouc antidérapant.

L’arrière : 

Antec P110 LuceÀ l’arrière, nous retrouvons le schéma classique à un petit détail près. Si vous avez l’œil vif, vous aurez déjà remarqué la présence de deux équerres PCIe à la verticale. Ainsi, on pourra installer notre carte graphique dans ce sens si on le souhaite. Néanmoins, il faudra passer par un riser PCIe qui n’est malheureusement pas fourni ici.

Sinon, on aura l’emplacement I/O shield tout en haut avec un emplacement de 120 mm pour ventilateur en face. Vient ensuite le tour de huit slots d’extension (quad GPU possible) et de l’emplacement de l’alimentation tout en bas.

Le dessus : 

Nous terminons avec le dessus du boîtier qui présente lui aussi un filtre à poussière. Pour changer, il est magnétique et reste solidement attaché à son hôte, il faut vraiment tirer dessus pour le retirer.

Une fois enlevé, on s’aperçoit qu’il protège deux emplacements pour ventilateurs. Mais nous donnerons plus de détails sur les emplacements de ventilation page suivante.

Globalement, nous avons affaire à un boîtier intéressant. D’une part, par ses finitions qui sont tout bonnement excellentes, mais aussi via l’équipement qu’embarque notre modèle. Avec un panneau VR et la possibilité d’installer notre carte graphique à la verticale, cela laisse entrevoir de beaux montages. Mais avant de passer au montage, rendez-vous à l’intérieur !

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de