Test : AORUS X299 MASTER

0
2231

Nous avions eu y a quelques mois la possibilité de vous présenter deux cartes mères en socket 2066, les STRIX X299-E GAMING et TUF X299 MARK 1. C’était à l’époque des plateformes dites haut de gamme, sans réelle concurrence.

Avec l’arrivée des plateformes mainstream de plus en plus puissante (combo Z390 et i9-9900K chez Intel par exemple), il est bien plus difficile de trouver une place pour ces plateformes.

Mais ayant reçu une X299 MASTER de chez AORUS, nous voulions vous montrer un challenger certain dans cette gamme de produits. Attention les yeux (spoil alert), AORUS n’y est pas allé avec le dos de la cuillère sur son petit bébé et ce, pour notre plus grand plaisir.

Voyons donc ce que nous réserve la AORUS X299 MASTER, tant sur le plan des fonctionnalités, des performances, du bundle et du design.

SOMMAIRE

  1. Présentation
  2. PCB
  3. Spécificités
  4. Protocole
  5. BenchMarks
  6. Carte Son
  7. Conso/Chauffe
  8. Overclocking
  9. Conclusion

Présentation :

Aorus est une marque sous la houlette de Gigabyte, et il faut le dire clairement, c’est une concurrence certaine aux plus belles cartes de chez Asus et MSI. Vous avez sans doute vu passer sur le compte Facebook de la marque la très belle Z390 MASTER. Avec la Aorus RTX 2080 XTreme que nous avons testé il y a quelque temps, Aorus est un fabricant à prendre en compte dans le haut de gamme.

Mais comme nous l’avons mentionné en introduction, le X299 perd de sa superbe, la gamme n’ayant que peut de place sur un marché bien exploité avec le mainstream Intel actuel.

Le public recherché restera l’utilisateur avide de puissance brute, sans doute le professionnel, qui aura certainement besoin de monter une configuration à « bas coût », sans passer par les workstations de divers grands constructeurs.

Voilà ce que l’on retrouve sur cette Master, qui porte bien son nom n’est-ce pas ?

  • un panneau E/S RGB
  • trois connecteurs SSD M.2
  • des protections pour les slots PCI-E
  • des protections pour les slots DDR4
  • un système RGB personnalisable
  • une alimentation construite autour de 12 phases d’alimentations

Mais avant de nous éterniser sur la carte, faisons un tour du bundle fourni :

  • 1 x manuel utilisateur
  • 1 x guide d’installation multi-langue
  • 4 x câbles SATA dont 2 coudés à 90°
  • 1 x connecteur pour bande LED RGB
  • 2 x extensions pour bande LED RGB
  • 1 x antenne WiFi
  • 2 x attaches type velcro
  • 1 x écusson
  • 1 x  G-Connecteur
  • 2 x thermistances
  • 1 x DVD de pilote et suite logiciel ( Norton Internet Security OEM et XSplit Gamecaster + Broadcaster avec licence 12 mois)
  • 1 x planche d’autocollant (non visible sur la photo)

Le bundle est donc plus que complet, tout le nécessaire est bien présent. Pour une fois, une marque propose des thermistances pour connaitre plus efficacement les températures de certains matériels (il est bon de le souligner).

Sur la plaque I/O ou E/S nous avons dans l’ordre :

  • 1 x bouton power
  • 1 x bouton Clear CMOS
  • 1 x port USB Type-C (support de l’USB 3.1 Gen 2)
  • 1 x port USB 3.1 Gen 2 Type-A (rouge)
  • 6 x ports USB 3.1 Gen 1
  • 2 x ports RJ-45 (dont un 2.5Gb)
  • 2 x connecteurs antenne SMA (2T2R)
  • 1 x sortie optique S/PDIF
  • 5 x connecteurs Jack audio

Cette plaque I/O ou E/S est bien remplie. Il y a tout ce qu’il faut, notamment un bouton clear CMOS bien pratique lorsque l’on utilise un boitier. Il est également agréable de voir un connecteur USB 3.1 de type A+C.

Enfin, la présence de 2 ports RJ45 est un plus non négligeable. Il sera donc possible de faire une double connexion comme l’ADSL et de la 4G via routeur spécifique. Nous ne sommes pas tous équipés de la fibre ou d’une ligne VDSL performante.

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de