Test : Asus ROG Gladius II Origin

0
430

Test

Il est l’heure de passer au test de la Gladius II Origin signée Asus ROG. Nous avons confronté cette souris au quotidien (travail, navigation, jeux…).

La prise en main :

La Gladius II Origin de Asus est clairement une souris de type palm. C’est-à-dire que la main est entièrement posée dessus. Comme la Pulsefire FPS Pro de HyperX, la surface de la souris est entièrement lisse. Cela donne un effet très « plastique » qui plaira ou non à son utilisateur. Au niveau des deux boutons (clic droit + clic gauche), nous retrouvons une démarcation asymétrique qui donne un style assez sympa au produit.

Sur les côtés, nous avons deux bandes en caoutchouc qui sont travaillées de sorte à nous rappeler les motifs de Asus ROG. Ces deux bandes maintiennent très bien les doigts, la souris ne glisse pas du tout.

Le même caoutchouc reprenant le même motif est également présent sur la molette de la Gladius II Origin. On regrettera par contre, pour une souris haut de gamme, l’absence d’une molette de type 4D. Les autres boutons de la souris sont dans un plastique brillant qui va avoir tendance à marquer un peu les doigts. A l’avant, nous avons deux grilles très design.

Comme sur la Dark Core RGB SE de Corsair, cette souris ne possède qu’un seul bouton de DPI. Cela permet d’éviter la gymnastique habituelle pour baisser le niveau des DPI.

Au niveau de son poids, la Gladius II Origin pèse 110g. On est donc loin des 128g de la Dark Core RGB SE. Elle est néanmoins un peu plus lourde que la Pulsefire FPS Pro de HyperX qui pour rappel pèse 95g. Par contre, elle fait exactement le même poids que la 700M eSPORTS de Cougar. C’est un poids moyen pour une souris. Nous pensons qu’il aurait été sympathique de trouver un système de poids pour alourdir cette référence. Effectivement, les personnes attachées aux souris plus lourdes risquent de ne pas trop l’apprécier. Pour une souris qui se veut haut de gamme, c’est un peu gênant de ne pas pouvoir modifier son poids.

Le RGB

Le RGB de la Gladius II Origin de Asus ROG est juste magnifique. Effectivement, nous retrouvons des LEDs au niveau de la molette, du logo et de la base de la souris. Il est possible de paramétrer des effets lumineux et des couleurs différentes pour chaque partie. Le gros plus de cette souris, c’est clairement les LEDs disponibles au niveau de sa base. Cela se reflète sous cette référence et c’est vraiment magnifique.

 Le bruit des Switchs Omron

Avec la Gladius II Origin de Asus, nous n’avons pas le clic audible désagréable des switchs comme avec la Pulsefire FPS Pro. Effectivement, sur cette version, c’est beaucoup plus silencieux. Pourtant, il s’agit bien de la même marque de Switchs.

La souris est aussi livrée avec deux switchs supplémentaires. Pour les installer, rien de bien compliqué. Il suffit de se munir d’un objet pointu de type tournevis de précision pour retirer les caches en caoutchouc. Ensuite, on prend un tournevis cruciforme (taille moyenne) pour dévisser le socle. Pour terminer, on tire sur la coque pour ouvrir la souris et ainsi avoir accès aux deux switchs déjà présents. On les retire et on les remplace par les autres. Puis, on suit la manipulation inverse pour remonter la souris. Il n’y a aucunement besoin de forcer pour les retirer, la manipulation est clairement à la portée de n’importe qui.

Les nouveaux switchs ne produisent pas le même son. Il est légèrement plus grave. A savoir qu’à l’utilisation, ils sont plus durs que ceux d’origines (0,74 Newton contre 0,60).

Les Switchs Omron sont disponibles à la vente sur le net. On peut les trouver à des prix avoisinants les 1,5€ à l’unité. A savoir que chaque switch a une durée de vie de 1 million de clics (pour ceux de remplacement : les D2F-01F). Dans le temps, on aura donc une souris qui sera facilement réparable et à petit prix !

Les petits +

La Gladius II origin est proposée avec un bundle très intéressant. En effet, elle est livrée avec une petite housse de transport ainsi que deux câbles USB. Le premier est entièrement gaîné et mesure près de 2m de long. Le second, est beaucoup plus petit. Ainsi, pour les pc portables par exemple ou pour ceux qui branchent leur souris sur le port usb du clavier, vous ne serez pas gênés avec une longueur de câble démentielle.

Nous avons terminé la partie « Test ». Il est temps de passer à la conclusion !

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de