Test : be quiet! Dark Base 700

0
4586

Annoncé récemment, le Dark Base 700 de be quiet! est le nouvel arrivant de la série Dark Base du constructeur Allemand. Cette nouvelle référence reprend les mêmes codes que le Dark Base 900 à savoir : sobriété, modularité, qualité de finition et de matériaux. Avant de commencer, nous tenons à remercier be quiet! pour nous en avoir fait parvenir un exemplaire, nous allons donc leur rendre hommage au travers de notre test complet. Alors, digne héritier de la lignée ? On va voir ça.

be quiet! Dark Base 700Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Passage en reverse ATX
  5. Test
  6. Conclusion
  7. Galerie

Extérieur

Pas de doutes, nous sommes bien face à un Dark Base. Là où les Silent Base et Pure Base se contentent de plastiques, ici c’est la grande classe : on retrouve de l’aluminium. Ce matériaux est présent à peu près partout sur l’extérieur du boîtier : façade, dessus et même le premier pied est en alu. Le design ? Même chose que le Dark Base Pro 900 que nous avions eu en test : c’est simple, c’est sobre, on aime, c’est tout.

Dans les détails, on aura un logo be quiet! dans le bas de la façade avec des parties latérales en mesh pour laisser respirer la ventilation en façade. De plus, ces derniers sont entourés par de petit liserés transparents pour l’éclairage LED.

Concernant les dimensions, on retrouve une nouvelle fois, un joli bébé puisque ce Dark Base 700 mesure 241 (L) x 544 (P) x 519 (H) mm, le tout pour un poids à vide de 13.25 kg, non, ce n’est pas léger. Ah ! Nous allions oublier, le boîtier supporte les cartes mères E-ATX, ATX, micro-ATX et mini-ITX.

Le panneau de contrôle : 

be quiet! Dark Base 700Le panneau de contrôle de ce Dark Base 700 prend place sur la tranche biseautée supérieur du boîtier. On évite ainsi d’exposer nos clefs USB à la merci (sans rien derrière) d’un mauvais coup mal placé, si vous voyez ce qu’on veut dire. Bref, quoi qu’il en soit, il est plutôt fourni et intègre :

  • Un système de gestion de la ventilation selon 4 positions
  • Un connecteur USB Type-C
  • Les entrées casque et micro en Jack 3.5’
  • Un bouton power
  • Une diode d’activité pour le stockage
  • Un bouton de gestion des diodes RGB
  • Deux connecteurs USB 3.0

Le panneau est donc complet et propose des éléments intéressants comme la gestion de la ventilation en façade, de l’USB Type-C ou encore de quoi gérer le RGB via un simple bouton.

Le dessous : 

be quiet! Dark Base 700Sous le boîtier on retrouve quelque chose d’original. Effectivement, on s’aperçoit que le premier pied occupe toute la largeur du boîtier tandis que ceux à l’arrière sont beaucoup plus petits. De plus, ce premier pied est en aluminium et profite du même traitement que la façade et que le dessus du Dark Base 700. Enfin, quatre bandes de caoutchouc viendront faire office d’interfaces antidérapantes entre le boîtier et le sol.

On constatera aussi la présence d’un filtre à poussière dont on n’aura pas accès par l’arrière du boîtier. Mais nous y reviendront un peu plus tard sur la façon dont il se manipule.

L’arrière : 

be quiet! Dark Base 700A l’arrière du boîtier, c’est l’agencement classique à un détail près. Outre l’emplacement I/O Shield en haut, le ventilateur à droite, les sept slots d’extensions et l’emplacement d’alimentation, on aura deux équerres PCIe à la verticale. Donc, si on a un riser PCIe, on pourra apporter un peu d’originalité dans ce monde de brutes. Quoi que, l’originalité avec le Dark Base 700, ce n’est pas ce qui manque. On verra pourquoi après.

Le dessus : 

be quiet! Dark Base 700Enfin, nous terminons notre petit tour d’horizon du boîtier avec le dessus. A ce niveau, on peut déjà observer le panneau en aluminium, mais aussi une grille de ventilation située à l’arrière du Dark Base 700. Il aussi intéressant de noter que cette partie est isolée phoniquement.

Bref, avec ce Dark Base 700, on sait où l’on met les pieds, notamment grâce aux matériaux utilisés par le boîtier, mais aussi par son design. La finition est très propre à ce niveau, bien que le sélecteur pour la vitesse des ventilateurs n’est pas des plus accessibles. En effet, le taquet est un peu enfoncé dans la carcasse ce qui le rend difficile à manipuler. Hormis ça, c’est du très bon.

page suivante

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des