Test : be quiet! Silent Base 601

1
2978

Les Silent Base 800 et 600 faisaient parti des premiers boîtier de be quiet!. Cette année, le constructeur décidait de renouveler sa série avec les Silent Base 801 et Silent Base 601. C’est ce second modèle que nous testons aujourd’hui. Quelles sont les amélioration apportées par rapport au 600 que nous testions il y a quelques années ici ? Réponse dans le test !

be quiet! Silent Base 601

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Protocole
  5. Test
  6. Conclusion
  7. Galerie

Extérieur :

C’est donc parti, on commence donc par l’extérieur du boîtier. Avant tout, petit mot concernant les dimensions de ce Silent Base 601. Ici, ce nouveau modèle s’avère être plus imposant que le Silent Base 600. Effectivement, d’un point de vue dimensions, on passe de 230 (L) x 495 (P) x 493 (H) mm à 240 (L) x 532 (P) x 514 (H) mm. Le volume passe donc de 56.13 l à 65.63 l.

Pour ce qui est du design, pas de doute, nous sommes bien face à du Silent Base. Le boîtier reprend la façade caractéristique de la série avec ses inserts latéraux en mesh avec des liserés de couleurs. C’est d’ailleurs via ces dernier que la ventilation du boîtier respirera. Ici, il est question de la version noire. Toutefois, le constructeur propose des modèles gris, oranges et rouge. Ceci influera également sur la couleur des passages de câble à l’intérieur.

Le boîtier est intégralement en métal sur la façade comme sur le dessus ce qui confère une sensation de solidité. Sensation renforcée par la peinture granuleuse appliquée au boîtier qui est de très bonne qualité au passage.  Enfin, seul un logo be quiet! vient s’insérer sur la façade. Ici point de RGB, les arc-en-ciel, ce n’est pas pour les Silent Base de be quiet!… On réservera ça au Dark Base 700 de la marque !

Le panneau de contrôle :

be quiet! Silent Base 601

Contrairement au Silent Base 600, le panneau de contrôle de ce Silent Base se trouve sur le dessus et non sur un biais de la façade. Ce dernière s’insère simplement sur la partie haute du boîtier, sans être mis en avant de quelque manière que ce soit.

Pour le coup on y retrouve :

  • Un rhéobus pour la gestion de la ventilation sur trois positions
  • Une connecteur USB 2.0
  • Les entrées/sorties micro et casque en Jack 3.5
  • Un bouton power
  • Des diodes d’activités
  • Deux connecteurs USB 3.0

Un panneau de contrôle somme toute plutôt complet. On regrettera simplement l’absence d’un USB type C sur un boîtier de cette gamme. Enfin, le système de gestion de la ventilation est un plus !

Le dessous :

be quiet! Silent Base 601

En dessous du boîtier on remarquera la présence d’un filtre d’alimentation qui court sur toute la longueur du boîtier. Il sera facilement accessible par l’avant du boîtier. Une bonne idée de la part de be quiet!. En effet, si il était extractible par l’arrière, vu sa longueur, cela nous aurait contraint à tirer la machine pour le nettoyage. Ici, on laisse le PC en place.

Autrement, on a quatre pieds des plus bateaux avec un revêtement en caoutchouc qui adhérera bien à la surface sur laquelle le boîtier est posé.

L’arrière :

be quiet! Silent Base 601

A l’arrière, c’est toujours plus où moins la même organisation finalement. Le boîtier offre une grille de ventilation avant de débouche sur l’emplacement I/O shield et celui pour le ventilateur. S’en suive de sept slots d’extensions à l’horizontale en plus de deux autres à la verticale. On terminera par l’emplacement de l’alimentation tout en bas. Bref, du classico !

Le dessus :

be quiet! Silent Base 601

Le dessus du boîtier est à l’image du reste de ce Silent Base 601 : sobre. Effectivement, la partie supérieure de notre exemplaire affiche un panneau plein avec quelques ouvertures vers l’arrière. Sinon, les rainures latérales sont perforées pour laisser respirer la ventilation qui pourrait être présente en dessous.

Avec son Silent Base 601, be quiet! nous propose une référence très sobre, un poil tristounette en noire. Il faudra se pencher vers les version colorées afin d’apporter un peu de contraste à l’ensemble. Autrement, le boîtier présente bien et donne une sensation de solidité grâce à ses parties en métal et à sa peinture granuleuse, un sans faute de ce côté. Bref, comment c’est à l’intérieur ? Rendez-vous page suivante pour le découvrir !

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Ctrlfix Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Ctrlfix
Membre

Joli boitier !