Test : Cooler Master MasterCase SL600M

2
3135

Petit retour dans le monde du boîtier PC et plus particulièrement chez Cooler Master. En effet, la marque nous a fait parvenir un nouvel exemplaire de boîtier. On se retrouve aujourd’hui en la compagnie du SL600M du constructeur, une référence au look épuré, mais futuriste et au flux d’air vertical.

Cette débauche d’originalité sera-t-elle suffisante pour faire mouche ? On voit ça tout de suite ! 

Cooler Master SL600M

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Protocole
  5. Test
  6. Conclusion
  7. Galerie

Extérieur :

On attaque donc ce test par l’extérieur du boîtier. Avant de commencer, petit mot concernant les dimensions. Ici, le MasterCase SL600M mesure 242 (L) x 544 (P) x 573 (H) mm.

Le design de ce SL600M est somme toute futuriste avec sa façade aux bords arrondis. L’ensemble mise en réalité sur des parties en aluminium, pour la façade, le dessus et les pieds. La jonction se fait au niveau du panneau de contrôle présent sur une bande noire. Cela permet d’apporter un peu de contraste à l’ensemble.

D’ailleurs, comme on peut le voir, la façade est simple, dénuée d’artifices. On retrouvera simplement un logo Cooler Master au milieu de cette dernière. Tel qu’il est présenté, on pourrait croire à un quelconque type de rétro-éclairage, mais il n’en est rien. Pas d’éclairage arc-en-ciel pour ce MasterCase SL600M ! 

Autrement, toujours en lien avec le contraste, on retrouve cette valeur avec le panneau de droite qui est intégralement noir. Idem sur le dessus puisque l’on aura des bandes en mesh proposant des motifs en forme de cube.

Enfin, un œil avisé comme le votre aura certainement remarqué l’absence d’ouverture en façade. Et là, on se dit : « comment le boîtier respire ? ». Pas par la façade en tout cas, on voit ça un peu plus bas. 

Le panneau de contrôle :

Cooler Master SL600M

Le panneau de contrôle du SL600M se situe sur l’arête haute du boîtier. Ce dernier est plutôt fourni malgré l’espace réduit sur lequel il figure. En effet, dans l’ordre, on aura : 

  • Deux USB 3.0
  • Un capteur infrarouge
  • Deux USB 2.0
  • Une petite diode d’activité
  • Les entrées/sorties audio Jack 3.5″
  • Un USB 3.1 Type C
  • Un régulateur de ventilation 
  • Un bouton power un peu plus loin

Cooler Master prend ici soin d’intégrer un panneau de contrôle complet. Via ce dernier, on y retrouve notamment une connectique moderne avec un USB Type C. Idem, la gestion de la ventilation est un plus indéniable selon nous.

Ce panneau de contrôle possède un détecteur de mouvement qui permet d’allumer l’éclairage du boîtier. Peu courant et sympathique.

Petit détail qui a son importance : le bouton d’alimentation. Bien qu’en plastique, ce dernier propose la même texture que le reste du panneau en aluminium supérieur. 

Le dessous :

Cooler Master SL600M

Sous le boîtier, on y retrouve deux pieds en aluminium. Ces derniers changent clairement de ce que l’on a l’habitude de voir puisqu’il est question de deux feuilles d’aluminium en forme de vague sur lesquelles on retrouve des patins en caoutchouc antidérapants.

De plus, on retiendra leur hauteur relativement importante. L’objectif, laisser passer un maximum d’air pour les deux moulins de 200 mm situés à cet endroit. L’apport en air frais se faisant par le dessous et non par la façade sur ce modèle.

On termine rapidement par un filtre qui court sur toute la longueur du boîtier.

L’arrière :

Cooler Master SL600M

L’arrière de ce SL600M change clairement de ce que l’on a l’habitude de voir. Certes l’emplacement IO de la carte mère se trouve dans le dessus, toutefois c’est bien la seule banalité de l’arrière de ce boîtier. En effet, il n’y aura pas d’emplacement d’alimentation dans le bas ni d’emplacement pour ventilateur. 

Au lieu de ça, on retrouve 9 slots d’extensions +2 à la verticale. L’ensemble se monte sur un panneau orientable maintenu par cinq vis à main. Si on le désire, on pourra monter des configurations multi-GPU à la verticale !

Dans le bas, on remarque que le filtre d’alimentation est articulé en son centre. Cela permet de l’extraire plus facilement dans des endroits exigus. Autrement, à la place de l’emplacement de l’alimentation on retrouve un simple AC in. Le bloc d’alim se situant à l’avant du boîtier, on a donc un simple déport. Cependant, petit point noir ici, il n’y a pas d’interrupteur extérieur pour couper le contact de la machine. 

Le dessus :

Cooler Master SL600MOn termine par le dessus qui affiche un joli top en aluminium. Afin d’offrir un meilleur flux d’air au boîtier, on pourra simplement soulever ce top afin de laisser passer plus d’air. L’autre option et de le retirer complètement afin de mettre le mesh à nu. Pour retirer le tout, on tirera simplement dessus. L’ensemble étant maintenu par un système d’ergot et de rondelle en caoutchouc. 

Clairement, le MasterCase SL600M est un boîtier qui change de l’ordinaire. En effet, il affiche un design qui ne se croise pas à tous les coins de rue et se veut contrasté grâce à ses parties en mesh ou ses jonctions de panneau en noir. Le panneau de contrôle est un atout puisque ce dernier est très bien équipé ! 

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
STRIKEURfildefer Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
STRIKEUR
Membre

Il est joli mais le flux d’air est clairement en retrait.

fildefer
Membre
fildefer

Il fait très sérieux et très classe !