Test : Cooler Master MasterCase SL600M

2
3186

Installation

On entre maintenant dans le vif du sujet : le montage d’une configuration. Voyons maintenant comment ça se passe. Pour ça, on monte la configuration suivante :

  • ASUS Crosshair VI Hero
  • CPU : AMD Ryzen 7 1700X
  • Carte graphique : ASUS HD 7970
  • Ventirad Cryorig H7 Quad Lumi
  • Alimentation Corsair HX850

L’alimentation :

Cooler Master SL600M
(GIF)

L’installation du bloc d’alimentation en lui-même est assez unique. Comme nous vous le disions en seconde partie de ce test, pour avoir accès au support de l’alim, il faudra démonter une première platine puis le cache-alim. 

On retirera également le support pour venir le fixer sur notre bloc. Concernant le sens, nous avons choisi d’installer le ventilateur côté grille afin de ne pas pénaliser le flux d’air. Précisons que ce dernier ne profite d’aucune entrée d’air direct. On évitera donc les blocs passifs. 

Le remontage de l’ensemble se fait simplement en disposant le bloc puis le cache alimentation. Sachez qu’on pourra choisir l’espacement du cache alimentation.

Enfin, il ne reste plus qu’à brancher le déport AC in à notre HX850. Ici, on composera avec un faible espace, idéalement, il faudra le brancher avant de re-fixer le support au boîtier. 

Le stockage :

Cooler Master SL600M
(GIF)

Concernant le stockage, rien de plus simple. Pour les supports multi-usages, on vissera simplement nos unités 3.5″ dessus. Des rondelles en caoutchouc étant présentes afin de limiter les vibrations. 

Côté SSD, on viendra visser des ergots sur les unités 2.5″ puis on les glissera simplement dans les rondelles en caoutchouc. Bien sûr, il faudra, au préalable, avoir changé leurs emplacements pour correspondre à ce type de stockage. 
Autrement, pour les platines situées derrière le plateau de la carte mère, il suffira de glisser les SSD à l’intérieur. Rien de plus simple, ni vu, ni connu.

La carte mère, ventirad, carte graphique :

La mise en place de la carte mère ne posera pas de problème particulier. En effet, on la déposera simplement sur le plateau principal et on la vissera via ses neuf points de fixation. 

Idem pour le ventirad CPU. Le SL600M disposant d’un large accès backplate, l’arrière de la carte mère sera facilement accessible. On pourra donc suivre les étapes d’installation de notre dissipateur sans encombre. À noter que sur les boîtiers récents, nous ne rencontrons pas de problème à ce niveau. 

chiffonnette
(GIF)

Côté carte graphique, on n’a que l’embarras du choix. Vertical, horizontal, tous les sens sont permis. Sachez même qu’à la verticale on pourra gérer l’espacement entre la carte et le panneau vitré. La seule condition étant de changer le sens des slots d’extension. Pour cela, rien de plus simple, on retire la plaque (cinq vis à mains), on oriente différemment le panneau arrière, et on visse ensuite la carte graphique aux slots souhaités. On branchera le tout à la carte mère via un riser PCIe… Qui, pour rappel, n’est pas fourni en bundle.

Le câblage :

Pour le câblage, le boîtier propose un espace généreux de 4 cm le long de la carte mère. Sinon, cet espace se réduit à 2 cm. C’est clairement suffisant pour effectuer un bon câblage. Attention toutefois si vous utilisez des ventilateurs RGB avec boîtier de contrôle, etc. L’espace peut vite venir à manquer.

Cooler Master SL600MComme à notre habitude, nous commençons cette partie câblage par le panneau de contrôle. Déjà, petit couac avec un header USB 3.0 qui ne passe pas dans le passage du bas. Heureusement que la platine inférieure est amovible. Il suffit de la retirer, faire passer notre câble et tout remettre ensuite. 

Le reste des connectiques du fameux panneau de contrôle passe dans le passage sans le moindre encombre. On fait passer le reste au niveau de la goulotte que l’on plaque ensuite avec les bandes velcro déjà présentes.

Ne reste maintenant que la partie électrique à câbler. Ici, on fera simplement passer la connectique via la fameuse goulotte et on plaquera le tout via les bandes velcro encore une fois. 

Lors du montage, nous avons fait passer l’EPS12V par le premier passage du haut. On était un peu trop court sinon.  Sinon, les connecteurs PCIe pour la carte graphique sortent au niveau du passage du cache alimentation. Le surplus étant stocké dans le fameux tunnel. 

Cooler Master SL600M

Cooler Master SL600MNe reste maintenant plus qu’à allumer le PC pour tester le système d’illumination. Ce dernier peut se révéler très pratique lorsque l’on joue la nuit, lumière éteinte pour retrouver facilement ses ports USB. Néanmoins, ne nous le cachons pas, la chose reste sensible le moindre mouvement déclenchera l’éclairage du panneau de contrôle. 

Comme nous avons pu le voir, l’installation à l’intérieur de SL600M se déroule plutôt bien. Le châssis est bien pensé, particulièrement le cache alimentation ajustable en longueur… Bien que cette partie ne nécessite quelques manipulations supplémentaires. Dans le même genre, le header USB 3.0 ne passera pas par le passage du bas, pour cela, il faudra retirer la grille de support des ventilateurs. Autrement, nous n’avons pas grand-chose à dire si ce n’est qu’on apprécie la modularité des slots d’extension !

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
STRIKEURfildefer Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
STRIKEUR
Membre

Il est joli mais le flux d’air est clairement en retrait.

fildefer
Membre
fildefer

Il fait très sérieux et très classe !