Test : Core i5 7600K

2
32800

Calculs Physiques et 3D :

Sur cette partie, nous nous pencherons sur les calculs physiques et 3D des CPU. Nous le ferons via deux des benchmarks les plus connus de ce domaines : 3D Mark Firestrike (scène « Physics »), qui tourne sous DirectX 11 et 3D Mark TimeSpy (scène « CPU ») qui tourne sous DirectX 12.

Firestrike :

Sur 3DMark Firestrike, la différence entre les 3 Pentium est très ténue, ce qui est logique. Cependant, il ne sont pas si éloignés que cela des performances des Core i5 (moins de 40 %), ayant le même nombre de threads mais le double de cœurs physiques. Les Core i7 est largement plus performants que les i5 équivalents : plus de 50 % d’écart. Cela monte même à plus de 60 % d’écart dans le cas du i5 4690k face au i7 4790k, ce dernier ayant en plus l’avantage d’une fréquence supérieure.

On voit ici que Firestrike nourrit énormément les threads, mais sans forcément saturer les unités d’exécution derrière. Ainsi les processeurs avec Hyperthread sont très favorisés. L’architecture Skylake est également plus à son aise que Haswell, avec un gain d’environ 15 % à fréquence égale. De ce fait, le i7 5820K souffre un peu face au i7 6700K : ses deux cœurs supplémentaires compensent tout juste son architecture moins à l’aise avec ce bench et sa fréquence en retrait. Au final, il n’est que 5 % au-dessus du 6700K.

Au milieu de tout cela, notre i5 7600K tire une fois encore parti de sa meilleure fréquence : il dépasse le i5 6600K de 6.5 % environ. C’est un gain appréciable mais nous sommes très très loin des performances d’un i7 doté d’Hyperthread dans ce bench.

Timespy :

Sur Timespy, nous tournons cette fois-ci avec l’API DirectX 12, les résultats sont légèrement différents. En effet, cette fois-ci le nombre de cœurs physiques est plus important. Nous le remarquons avec un écart plus prononcé entre les Pentium et les i5 que sur Firestrike. Au contraire, l’écart entre i5 et i7 diminue fortement (il est entre 35 et 40 %) pour les mêmes raisons.

L’avantage de Skylake et Kaby Lake face à Haswell s’accroit encore et atteint les 18 % à fréquence égale. Malgré son désavantage, le i7 5820K dépasse le i7 6700K de 12 %. Merci les 6 coeurs.

Le i5 6600K dominait largement le i5 4690K mais le i5 7600K met la barre encore plus haute. Il arrive à atteindre un gain de 10 % face au Skylake, soit un petit chouilla plus que le gain en fréquence, preuve que les améliorations (minimes) de Kaby Lake par rapport à Skylake (notamment le contrôleur mémoire plus performant) peuvent amener des petits gains de performances à fréquence égale.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MiniabouBASILE Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Miniabou
Membre
Miniabou

Pour moi ce 7600k vaut le coup si on est sur une plateforme en 1150 ou avant
Moi j’ai pris le 7600k, je venais d’un 4130, mais si on est déjà en 1151 avec un 6600k, pour moi autant garder le 6600k et attendre quelques séries

BASILE
Membre
BASILE

ça fait presque 2 ans que j’ai le 6700k et ben il ma couté beaucoup trop chère mais quand je vois ce que les futurs pros on comme perf ouf je respire un peu….