Test : Core i7 9700K

10
19909

Conclusion :

On va maintenant conclure sur ce Core i7 9700K.

Si les évolutions architecturales sont réduites à peau de chagrin par rapport au 8700K, en réalité ce processeur est intéressant à étudier. Il passe de 6C + SMT à 8C sans SMT et avec un petit bonus en fréquence. Il a également moins de cache L3 par coeur. Même si cela reste fondamentalement un CPU d’architecture Skylake, on peut noter par exemple que la cache L1 propose des débits bien supérieurs à ceux proposés par les gen8 par exemple. Par contre la latence n’est pas toujours équivalente au 8700K pour la L2 et la L3, bien que meilleure que la concurrence.

Core i7 9700K

Ce qui fait qu’il est des fois derrière le i7 8700K (cryptage, réseaux neuronaux, et également sur certains moteurs de création 3D) quand le SMT est très utile. Mais il est assez régulièrement devant ce dernier, notamment en encodage et en traitements photos et vidéo.

Dans le jeu vidéo, le Core i7 9700K est systématiquement devant le 8700K, et un bon cran au-dessus des Ryzen.

Le tout se fait avec une consommation légèrement supérieure à celle du 8700K en jeux, et légèrement inférieure en encodage. Mais surtout, la température est en nette baisse, grâce à l’utilisation d’une soudure indium au lieu de la sempiternelle pâte interne.

Bref du tout bon ? Presque. Sa fréquence maximum est de 5.1 GHz sur notre sample, ce qui en fait un meilleur CPU que le 8700K en terme de montée en fréquence. Cependant, sa fréquence de base est tellement élevée que finalement les gains en overclocking sont assez modérés…. hormis en AVX full-thread (encodage) où on atteint 10 % de gain, mais avec une consommation gargantuesque.

Il est également possible de l’optimiser vers la basse consommation, en se contentant par exemple de 4.5 GHz, pour une perte de performance assez faible.

Enfin dernier point : le processeur n’est pas livré avec un radbox. Un radbox peut toujours dépanner, voir même plus quand on prend les radbox Wraith Prism de la concurrence. Pour le prix auquel est vendu le CPU (voir plus bas) ça fait un peu rapiat.

Un prix encore élevé !

Reste le positionnement tarifaire : et finalement on pouvait s’attendre à pire. Le CPU est vendu grossièrement au même prix que le 8700K. Dans la pratique, les prix sont toujours supérieurs à ce qu’ils devraient être, à cause du problème de production des puces Intel, ce qui fait que le CPU est vendu entre 430 et 520 €. C’est vraiment pas donné.

La comparaison avec la concurrence fait mal car le Ryzen 7 2700X est vendu 300 € et propose de meilleures performances en applicatif. Et encore, on ne parle pas du 2700, vendu à 200 €, et donc qui propose un rapport perf prix stratosphérique.

Plus de 400 € est le prix que vous devrez payer pour avoir un processeur à la fois performant en applicatif et en jeux, et qui finalement ne propose un bon rapport perf/prix dans aucune des deux catégories. Vous achetez la polyvalence, mais vous l’aviez déjà avec le i7 8700K.

En quelques sortes, on peut se dire qu’il aurait été finalement mieux que le 9700K soit un 6C + SMT avec 2 Mo de L3 par coeur, comme le 8700K… mais avec une meilleure fréquence et la soudure en indium en prime. Le choix du 8C sans SMT est finalement un peu étrange quand on y pense… Outre le fait de proposer un i7 sans SMT (ils l’avaient tous jusqu’à présent), se priver de cet apport sur un CPU qui va se distinguer lors de l’emploi massif de coeurs est surprenant.

Vous pouvez acheter le Core i7 9700K ici :

Core i7 9700K :

On a aimé :
  • Le passage à 8 coeurs
  • Les excellents débits de la cache L1
  • Le die soudé à l’IHS
  • Le ratio perf/conso correct
  • La température plus basse que le 8700K
  • Les excellentes performances en jeu
On aurait aimé :
  • Un radstock présent
  • Un prix un minimum compétitif
  • Plus de cache et moins de latence
  • Une plus grande marge d’overclocking
  • Une carte graphique intégrée qui évolue
Le Core i7 9700K est d’une grande polyvalence et signe enfin l’arrêt de la pâte thermique interne. Il n’est pas systématiquement meilleur que le i7 8700K en applicatif mais l’est clairement en Gaming. Son plus gros défaut est son prix, très élevé, et l’absence d’évolution architecturales, que ce soit sur le CPU ou le GPU. Skylake à un moment donné il va falloir changer la recette. Il obtient l’or malgré tout grâce à ses bons résultats.

10
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
NHU9BTipwelBroLestdowngeekosa Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Tipwel
Invité
Tipwel

Moi je joue en 8k

Bro
Invité
Bro

Je crois avoir relevé une erreur dans l’article.
SMT c’est pour AMD et HT pour Intel.

Lestdown
Membre

Bonjour, moi qui joue en 4k, j’aurais bien aimé avoir les benchmarck des jeux en 4k. Il est vrai que tous les test processeur en jeux ce mesure en full HD pour chercher le maximum de fps et pourvoi faire des comparaison, même si il est vrai que en 2 k et 4 k les écart ce réduise ou s’équilibre, j’aimerais bien voir les benchmarck apparaître sur ses grandes résolutions dans les tests. Merci pour l’article tout de même

NHU9B
Editor

Tu viens de le dire, en 4K les écarts se réduisent ou s’équilibres. Pourquoi tester en 4K sachant qu’on aura des résultats similaires d’un CPU à l’autre ?

Aluncard
Membre
Aluncard

Je vous trouve un peu généreux en mettant Or ,j’aurais plutôt mis Argent, afin de sanctionner le rapport perf/prix désastreux. Mais sinon bel article.

ZeCrusher
Membre
ZeCrusher

Vos articles me font penser à ceux d’Hardware.fr, donc excellents. Beau boulot !