Test : Corsair IronClaw RGB Wireless

2
2633

Déballage :

Au déballage, on constate que notre IronClaw RGB Wireless est enfermée dans une coque en plastique maintenue par un rabat en carton. C’est dans une seconde coque que sont renfermés les récepteurs ou autre adaptateurs. Enfin, les notices et le câbles se trouvent en « vrac » dans la boîte.

Le Bundle :

Dans le détails, notre souris avec beaucoup de « paperasse ». Nous retrouvons donc quatre notices : une d’utilisation, une seconde pour la garantie, une troisième en lien avec la sécurité et la dernière pour tout ce qui concerne le recyclage.

Sinon, nous avons le droit à un câble USB type A/micro-USB gainé de 1.8m, un récepteur sans fil et un adaptateur USB type A femelle/micro-USB femelle.

Corsair IronClaw RGB Wireless

Le dessus :

Notre IronClaw RGB Wireless du jour profite d’une construction intégralement en plastique. La souris allie d’ailleurs plusieurs types de plastiques puisque nous avons du soft-touch sur le dessus, une base granuleuse, des parties brillantes sur certains boutons… Malgré cela, la finition est bonne et nous ne constatons pas de soucis au niveau de l’assemblage, ça ne craque pas, bref, c’est propre.

Autrement, concernant la forme, nous avons toujours une référence massive qui devrait bien tenir en main. Cependant, vous l’aurez probablement remarqué, cette version de la IronClaw est plus fournis en bouton. Comparé à la première version, nous en comptons deux de plus au niveau du click gauche tandis qu’un troisième fait son apparition au dessus des deux boutons latéraux. Bien sûr, tout ce petit monde sera paramétrable via iCUE, le logiciel de gestion de Corsair.

Enfin, pour les doigts, on remarque que le pouce profite d’un large espace recouvert de caoutchouc. Pour l’annulaire et l’auriculaire on retrouve de petits « plots » moulé directement dans le plastique granuleux du côté droit.

Le dessous :

Sous la souris, on retrouve les classiques informations telles que le numéro de série, les différents logos pour le recyclage, etc, etc. Toutefois, toujours face à la IronClaw « de base », on remarque que les patins (en PTFE) à l’arrière son plus larges quand ils ne changent pas de taille à l’avant.

Autrement souris sans fil oblige, nous avons logiquement le petit interrupteur pour choisir le type de connexion :

  • Bluetooth
  • Éteinte/allumée
  • 2.4 GHz

Corsair IronClaw RGB Wireless

Nous avons fait le tour du déballage. Parlons maintenant du logiciel de Corsair dans la partie suivante !

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Le ptit breizhou_0CooL_ Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Le ptit breizhou
Membre
Le ptit breizhou

Elle a l’air vraiment énorme comme souris. Dommage que le RGB soit vraiment fade comme ça.

_0CooL_
Editor

c’est terne quand même comme souris. Un peu plus de couleur pour donner du peps ça serait bien non ? Ou alors se remettre en question et faire du vrai RGB comme le font d’autres marques. Ma Roccat Kone+ le fait depuis 2012