Test : Corsair Obsidian 500D

0
6591

Chez Corsair, la série de boîtiers Obsidian désigne des références intégrant des parties en aluminium. Avec les boîtiers Crystal, les nouveaux Carbide, etc, cela faisait un certain temps que nous n’en avions pas entendu parler. Le passé est maintenant révolu avec la sortie de le Obsidian 500D, un boîtier qui reprend les parties en aluminium de ses ainés, le tout remis au goût du jour avec tous les accessoires à la mode. De notre côté, nous remercions Corsair de nous avoir fait parvenir un exemplaire, dont voici d’ailleurs le test complet, alors c’est parti !

Corsair Obsidian 500D

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Test
  5. Conclusion
  6. Galerie

Extérieur

Commençons rapidement par quelques specs. Dans un premier temps, les dimensions. Ici, le Obsidian 500D mesure 237 mm de largeur, 500 mm de profondeur et 507 mm de hauteur. En interne, nous aurons de quoi installer des cartes mères au format ATX, micro-ATX et mini-ITX. Jusqu’à présent, du grand classique. Au niveau des matériaux, la marque opte pour du verre trempé, de l’aluminium et enfin, de l’acier pour le châssis.

D’un point de vue design, nous retrouvons un boîtier dans la pure lignée des références Obsidian. Effectivement, il arbore des lignes sobres et affiche deux panneaux latéraux en verre trempé. L’aluminium est mis en avant avec une façade brossée, un top qui propose aussi ce traitement et des montants de porte également dans ce matériau et ces finitions.

Dans le bas de la façade, nous remarquons un logo Corsair au lasercut. De plus, deux larges ouvertures latérales y sont présentes. Ces dernières ont pour but de laisser respirer les ventilateurs présents derrière afin d’avoir un bon apport en air frais.

Le panneau de contrôle : 

Corsair Obsidian 500D

Le panneau de contrôle du boîtier prend place sur le dessus. Ce dernier s’insère entre la façade et le top sur une partie en plastique. D’ailleurs, nous saluons Corsair pour la finition de cet élément. Lorsque l’on compare l’acier et le plastique utilisé, on a l’impression d’avoir la même matière au premier coup d’œil ! Bref, le panneau, quant à lui, comporte :

  • 1x bouton de mise sous tension
  • 1x bouton de reset
  • 2x USB 3.0
  • 1x USB Type C
  • 2x prise jack 3.5’ pour casque et micro

Comme on peut le voir, le panneau offre quelque chose de classique, mais propose un USB Type C histoire de se maintenir à jour !

Le dessous : 

Corsair Obsidian 500D

Sous le boîtier, c’est le schéma classique. Effectivement, nous repérons le filtre à destination de l’alimentation à l’arrière. Vers l’avant, ce sont différents perçages qui sont présents, certainement destinés à l’installation d’une pompe watercooling. Enfin, nous terminons par quatre pieds classiques recouverts de caoutchouc antidérapant.

L’arrière : 

Corsair Obsidian 500D

À l’arrière, c’est l’agencement classique que nous avons. La carte mère prenant place dans le haut, l’emplacement I/O shield se retrouve… *roulement de tambours*… Dans le haut. En face, un emplacement pour ventilateur est présent. On descend un peu au niveau des slots d’extension qui sont au nombre de sept. Deux autres sont disposés à la verticale avec des caches à arracher. On termine avec l’emplacement de l’alimentation qui est tout en bas.

Le dessus : 

Corsair Obsidian 500D

Le dessus du boîtier met en avant une feuille d’aluminium prenant la forme d’un creux de vague. Cette dernière est brossée et comporte une myriade de triangles en quinconce. Le rendu est absolument magnifique et la finition est irréprochable !

Après ce petit tour extérieur, il faut le dire, le Obsidian 500D est un joli boîtier, c’est indéniable. La finition et les matériaux donnent un sentiment de haut de gamme et de construction solide et c’est effectivement le cas. Poursuivons avec l’intérieur pour voir ce qu’il en est !

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de