Test : Cougar Conquer

0
7037

Le Conquer de Cougar, cela fait un petit moment que l’on en entend parler, mais que l’on en parle également. Depuis ses premiers teaser, autant vous le dire d’entrée de jeu, nous sommes tombés amoureux. Quoi qu’il en soit, depuis son lancement, le boîtier est continuellement en rupture de stock dans les rares boutiques qui le proposent. C’est donc chaleureusement que nous remercions Cougar de nous avoir fourni un exemplaire pour un test ! En tous cas, on a vraiment hâte de commencer, alors on ne va pas s’éterniser, c’est parti !

Cougar ConquerSommaire :

  1. Le montage
  2. Extérieur
  3. Intérieur
  4. Installation
  5. Test
  6. Conclusion
  7. Galerie

Le montage

Avant de commencer à monter notre configuration à l’intérieur du Conquer, il faut d’abord assembler la bête. Hormis une bonne base de prête, il faudra monter : le support pour disque dur, le support d’alimentation, les pieds, les supports pour les panneaux en verre et les ventilateurs… Autant vous le dire, il y a du pain sur la planche !

Les pieds ! 

 

La première étape du montage du boîtier consistera à préparer ses pieds. Pour cela, on se munit desdits pieds auxquels on viendra fixer une première partie des supports pour les panneaux en verre. Attention, car il y a un sens, et on ne met pas n’importe quel support. Effectivement, concernant le sens, il faudra que la partie prise en sandwich par les supports soit celle comportant deux trous, comme sur les photos. De plus, les bons supports sont ceux qui se séparent en trois segments. Un fois fait, on passe à la suite.

Afin de faire tenir le tout debout, il nous faut fixer les pieds à la structure mère. Pour cela, rien de plus simple, on colle les pieds au niveau de la partie principale et on visse le tout avec la partie courte restante de chaque tige. À ce niveau, les parties courtes s’imbriquent parfaitement dans le plateau principal. En cas d’écart, pas de panique, on reprend les étapes tranquillement.

Une fois les pieds installés, la structure principale tient debout, mais manque néanmoins de rigidité, c’est un peu brinquebalant. Rassurez-vous, car une fois le montage complet, on aura une structure raide et parfaitement solide !

Le support d’alimentation : 

On enchaîne par ce qui nous servira de support d’alimentation et c’est à partir de maintenant qu’il faudra sortir le tournevis.

Ici, on aura quatre vis à fixer pour la grille à destination de l’alimentation et deux autres pour le support en lui-même. Dans les deux cas, le vissage se fait par le côté gauche, soit côté carte mère.

Concernant le braquet, nous l’avons monté pour que vous puissiez voir à quoi ça ressemble une fois assemblé. La notice stipule bien que le braquet se visse directement sur l’alimentation avant d’être lui-même fixé sur la partie principale du boîtier.

Le reste des supports des panneaux : 

Si tout se passe bien, à ce stade, il nous reste trois supports pour les panneaux en verre, dont un qui se sépare en trois segments.

Ne reste plus qu’à suivre la notice en installant celui qui se sépare en trois segments dans le haut du Conquer à l’arrière des emplacements des ventilateurs. Les deux autres seront à visser au-dessus de l’alimentation et tout à l’arrière du boîtier. À partir de maintenant, on pourra mettre en place nos panneaux en verre.

Les entretoises : 

Cougar ConquerLa structure mère arrivant entièrement nue, les entretoises ne sont pas non installées. Ça sera donc à nous de les mettre en place afin de fixer notre carte mère lorsqu’on arrivera à l’installation de notre configuration.

La ventilation : 

Cougar ConquerPour parfaire le montage du Conquer, il ne reste plus qu’à mettre en place les ventilateurs. Déjà, il faut que nous ayons accès aux emplacements et pour cela, il faudra soulever le capot qui les renferme. Pour ça, deux vis à mains, on soulève et on a un accès direct à tout ce petit monde.

On terminera par mettre les ventilateurs et visser leur grille de protection avec en douze coups de tournevis, c’est bouclé !

Autrement, si vous le souhaitez, vous pouvez les installer en façade, dans quel cas, il faudra la retirer. Ici, elle est maintenue par six vis. Enfin, leur installation se fait normalement.

À l’issue de tout ceci, on aura monté notre boîtier et il sera prêt à accueillir notre configuration. Vous l’aurez constaté, il manque le support pour les unités de stockage, mais cette étape sera montrée un peu plus loin. Globalement, le reste se fait sans problème puisqu’on a la chance d’avoir un boîtier à la finition irréprochable et aux ajustements précis ce qui nous évitera de devoir forcer sur toutes les pièces. Le temps de bien comprendre la notice et cette première épreuve est bouclée en 15 mins à 20 mins.

page suivante

  Subscribe  
Me notifier des