Test : Enermax AquaFusion 120

0
1627

Enermax AquaFusion 120 :

Côté boîte, il n’y a pas grand-chose à dire. Comme toujours, on retrouve une illustration sur la face avant et les données techniques à l’arrière.

Idem à l’intérieur, pas de changements quant aux protections utilisées par la marque : pâte de carton et sachets plastiques pour le reste des éléments !

Le kit en détails :

Ces derniers temps, nous nous sommes plutôt concentrés sur les kits AIO en 360 mm. Et là, en sortant cet AquaFusion en 120 mm, autant vous le dire, on avait l’impression qu’il en manquait un bout. Mais qu’importe puisque la finition force le respect !

Enermax AquaFusion 120Comme à notre habitude, on regarde ce qu’il se fait du côté de la pompe. Tout d’abord, pour ce qui est des dimensions, ce bloc mesure 69.5 (L) x 68.5 (l) x 54.5 (H) mm. Lorsque le kit n’est pas allumé, on retrouve un top noir glossy au travers duquel on distingue brièvement les liserés lumineux interne. Sinon, la marque soigne l’apparence avec un cache pour masquer le connecteur RGB.

Sinon, cette dernière s’alimente via une prise 12V en trois broches. À plein régime elle tournera à 3100 RPM. Aucune donnée n’est précisée sur le débit ou la colonne d’eau. Toutefois, on sait qu’elle dispose d’un roulement céramique (Ceramic bearing).

Bien évidemment, on retrouve deux tuyaux pour relier la pompe au radiateur. Ces derniers sont d’une longueur confortable de 40 cm et proposent un gainage tissu pour plus de style. Bien qu’un peu rigide, la liberté angulaire est plutôt bonne. On pourra installer notre AIO dans des endroits exigus sans trop forcer dessus.

On termine par le radiateur qui est en aluminium. Au niveau des dimensions, ce dernier mesure 154 (L) x 120 (l) x 27 (E) mm. Il est cependant surprenant de voir d’aussi belles finitions sur un AIO de cette taille. Effectivement, on retrouve une peinture noire bien appliquée, mais surtout, des platines latérales en relief affichant le logo de la marque. C’est ce qu’Asus ou Thermaltake auraient dû proposer avec les Ryujin 360 ou autre Floe Riing de gamme bien supérieure.

Compatibilité : 

Concernant la compatibilité des sockets, clairement, il n’y a pas à se plaindre puisque le petit AquaFusion 120 ira à peu près partout. Au niveau de la liste, on retrouve :

  • AMD : AM4 – AMx/+ – FMx/+
  • Intel : LGA-20xx/v3 – LGA-1366 – LGA-115x

Ici, seuls les sockets TR4 et SP3 ne figurent pas dans cette liste. Mais pas de panique puisque la marque propose des AIO dédiés à ce socket avec ses LiqTech II TR4 par exemple.

Le ventilateur : 

Ici, la ventilation sera assurée par un unique ventilateur de 120 mm baptisé Squa. Il fait partie des nouveautés chez la marque en matière de ventilo.

Ce dernier affiche une forme assez particulière puisque son cadre ainsi que son liseré n’est pas totalement rond ni totalement carré. D’ailleurs, à l’arrière du liseré RGB, on remarque des perforations dans le cadre afin de laisser passer l’éclairage au travers et de donner un « Éclat Diamant ».

Ici, deux connectiques sont proposées : une première pour alimenter le ventilateur, la seconde pour le RGB. Aucun des deux câbles n’est gainé, mais ce qui peut faire peur ici, c’est la finesse de ces derniers. Ils sont tellement fins qu’on craint de tirer dessus pour les débrancher de la carte mère de peur de tout arracher.

Bref, le tout est alimenté par PWM et offre une plage de rotation comprise entre 500 RPM et 2000 RPM. À plein régime il générera un flux d’air de 79.8 CFM et une pression statique de 3.6 mmH2O. Une pression générée par le cadre vortex à l’arrière du moulin.

Le bundle :

Pour ce qui est du bundle, nous avons de quoi faire avec un grand nombre de câbles et autre visserie en tout genre. Dans le détails, on retrouve :

  • Une notice de montage
  • Une backplate multi-socket (AMD et Intel)
  • Des brackets de montage AMD
  • Un sticker carré
  • Une seringue de pâte thermique
  • La visserie nécessaire pour l’installation de la pompe et des ventilateurs
  • Une télécommande pour le RGB
  • Un adaptateur SATA/prise FAN quatre broches
  • Le câble de gestion du RGB de la pompe
  • Une alimentation SATA pour la télécommande
  • Un adaptateur aRGB pour carte mère Gigabyte
  • Un splitter RGB vers deux prises femelles

Un bundle plutôt complet qui permet de tout brancher. La marque ajoute un petit extra côté visserie avec le nécessaire pour fixer un second ventilateur sur le radiateur. Une bonne initiative puisque l’AquaFusion arrive avec un seul et unique ventilateur, ce qui est un peu dommage en soi.

Notons toutefois que certains câbles pour le RGB sont aussi fins que ceux du ventilateur. Attention donc lors du branchement/débranchement de la connectique à ne pas tout arracher.

En résumé, il n’y a pas de doutes, l’AquaFusion de Enermax est un AIO qui présente bien tout en restant très bien fini. D’ailleurs, nous avons été surpris de voir que le radiateur offre de si belles finitions, finitions que l’on aurait aimé retrouver sur certains AIO plus premium. Cependant, attention aux manipulations répétées, car la finesse de certains câbles n’est pas très rassurante.

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de