Test : Fractal Design Meshify C

0
1366

Le dernier boîtier Fractal Design que nous ayons testé remonte à… loin… Bref, nous sommes donc ravis de voir la marque faire son retour parmi nous. Aujourd’hui, on teste donc le Meshify C, un boîtier milieu de gamme dont le prix tournent autour  des 90€ – 100€.

Pour la petite histoire, en Août 2017, le constructeur a voulu changer de style en proposant cette référence avec façade en mesh. Plus récemment, la série s’est étoffée avec de nouvelles déclinaisons : du blanc, un panneau en acier plein ou du verre légèrement teinté. De notre côté, nous avons la version Dark TG avec un panneau teinté. Alors avec sa nouvelle façade et son châssis revu, parviendra-t-il à s’imposer ? Voyons cela.

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Test
  5. Conclusion
  6. Galerie

Extérieur

Comme vous vous en doutez, le Meshify C que nous testons aujourd’hui est au format moyen tour. L’ensemble affiche d’ailleurs des dimensions de 212 mm de largeur, 395 mm de profondeur et 440 mm de hauteur. Le poids quant à lui est de 6.5 kg, ce qui est plutôt léger. Vous l’aurez deviné, le boîtier affiche un petit gabarit qui se rapproche énormément d’un Phanteks Enthoo Evo pourtant au format inférieur. Format moyen tour oblige, nous aurons de quoi installer des cartes mères ATX, micro-ATX et mini-ITX.

Esthétiquement parlant, le Meshify C est plutôt réussi avec sa façade en mesh angulaire et asymétrique. Clairement, cela change de ce que l’on a l’habitude de voir sur le marché. Cette façade ne présente rien si ce n’est le logo du constructeur dans le bas à gauche. On n’oubliera pas nous plus de dire que la partie en mesh est cerclée par un plastique intérieur brillant.

 En parlant de cela, les façades en mesh, ce n’est pas la première fois que nous en voyons, et ceci nous rappelle étrangement le Cougar Panzer. D’ailleurs, nous sommes sur une qualité similaire en termes de finitions.

Enfin, on termine avec un panneau latéral teinté. Lorsque la configuration sera en route, seules les diodes devraient être visibles. Effectivement, le panneau est vraiment occultant. On terminera par des pieds type hifi qui renforceront cet aspect sobre de l’ensemble. Néanmoins on regrette que le panneau de droite brinquebalant, ce qui génère des bruit de tôle dès qu’on le bouge. A voir si le phénomène s’atténue après le montage. Grosso modo, le Meshify C, est un mixte entre Corsair Carbide 275R pour la sobriété, et Cougar Panzer pour ce qui est des matériaux.

Le panneau de contrôle : 

Fractal Design Meshify C

Le panneau de contrôle du Meshify C se situe sur le dessus du boîtier. Ici, Fractal ne le met pas spécialement en avant ou du moins, ne soigne pas particulièrement son intégration. Bref, ici, nous aurons le droit à quelque chose d’on ne peut plus basique :

  • 1x bouton reset
  • Les entrées/sorties micro et casque
  • 1x bouton de mise sous tension
  • 2x USB 3.0

Comme nous vous le disions, on va à l’essentiel, comme sur les Carbide 275R ou Antec P8 par exemple.

Le dessous : 

Sous le boîtier, nous retrouvons en premier lieu un large et long filtre d’alimentation. Effectivement, ce dernier court sur toute la longueur du boîtier. Niveau accessibilité, c’est un sans-faute puisqu’on y a accès depuis l’avant du boîtier ! Cela peut paraître bête, toutefois, c’est le genre de détail qui peut faire la différence, d’autant que ce genre d’option n’est pas forcément présente sur des boîtiers parfois plus onéreux.

On terminera brièvement sur les pieds type hifi d’aspect d’aspect un peu cheap. On ne va pas vous mentir, on préfère ceux du Carbide 275R.

L’arrière : 

Fractal Design Meshify C

À l’arrière, on retrouve un agencement très connu pour ne pas dire très banal. Effectivement, la carte mère prendra place dans le haut comme en témoigne l’emplacement pour la plaque I/O shield. En face, on a un ventilateur pour enchaîner sur sept slot d’extension en dessous ainsi qu’une grille de ventilation. Enfin, tout en bas, l’emplacement de l’alimentation.

Ici, Fractal Design fait l’impasse sur les slots PCIe à la verticale pour notre carte graphique. Dommage, en considérant que ce genre d’accessoire est de plus en plus présent.

Le dessus : 

Fractal Design Meshify C

Le dessus du Meshify C est également filtré. Cette fois-ci c’est à un filtre aimanté souple que nous avons affaire. Une solution également retenue par la concurrence sur les Antec P8, ou Carbide 275R par exemple. Cela nous convient tout à fait, puisque ceci nous garantit un nettoyage simple.

À l’issue de ce premier tour d’horizon, on constate que le Meshify C de Fractal s’appuie sur des concepts déjà bien ancrés comme la disposition globale des composants à l’arrière. On constate aussi qu’il s’agit d’un boîtier compact comme en témoignent ses dimensions proches de références pour du micro-ATX.

page suivante

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des