TEST MSI RTX 2070 Gaming Z

0
15843

Bouclons le premier jet des tests de RTX 2070 avec un produit de chez MSI. La marque au dragon possède beaucoup de modèles de RTX 2070, voire même trop. Pas moins de 12 modèles sont disponibles, dans 5 gammes différentes : Aero, Armor, Ventus, Duke et Gaming. C’est dans cette dernière que nous avons pu recevoir notre modèle du jour, et pas n’importe laquelle, la RTX 2070 Gaming Z.

La grande question, MSI aura-t-il mis toutes ses compétences dans la confection de cette petite beauté, et capable de venir concurrencer un marché déjà bien rempli par des acteurs prêts à en découdre ?

Sommaire :

  1. Présentation
  2. La carte
  3. Protocole
  4. Tests jeux vidéos
  5. Tests synthétiques
  6. Moyennes
  7. Nuisances
  8. Overclocking
  9. Conclusion

Présentation :

Suite aux tests des versions de Gigabyte (ici) et Asus (ici), nous avons décidé d’inviter au débat le troisième acteur historique du marché français des cartes graphique avec cette RTX 2070 Gaming Z.

La RTX 2070 en général n’étant plus à présenter, entrons directement dans la polémique qui fut celle de la version Strix OC, le tarif. Nous retrouvons la Gaming Z à ce jour sur les étals aux alentours de 715€ sans promotions liées aux Soldes. Il est même possible de la dénicher eu dessous des 700€, mais à vous de chercher. Voilà qui permet de mettre la carte du tarif sur la table, et d’aborder ce test avec cet élément à l’esprit.

Le design en second lieu. Nous avons le droit à un lifting complet de la gamme Gaming. Exit donc le vieillissant Twin Frozr VI, qui commençait vraiment à dater (été 2016). Place à la jeunesse avec la nouvelle version VII et ses ventilateurs TORX Fan 2.0. Le design est complètement différent, et pourrait même faire penser à certaines cartes mères de la concurrence.

Alors que la carte d’Asus prenait déjà un certain embonpoint, ici MSI fait exploser les chiffres, et pas qu’un peut : 307 mm de long, 155 mm de haut et 50 mm d’épais. OH MY GOD !! (oui le monde de l’informatique n’utilise pas assez de mots anglais). Il va falloir faire de la place dans la tour, et peut-être supprimer quelques cages HDD sur le devant. Mais le plus hallucinant n’en reste pas moins le poids : 1485 grammes… Il serait bon que les marques fournissent à ce moment-là un support pour éviter de détruire nos ports PCIe !

Passons, le design est donc plus sobre, mais aussi beaucoup plus classe. Une combinaison de tons gris et anthracite, des courbes anguleuses à souhait, quelques touches de RGB par-ci par-là, ça respire la robustesse et la classe. Seul le sticker arborant le logo MSI sur le dessus laisse peut être à désirer, jurant avec l’ensemble. Mais c’est encore une fois histoire de gout, et chacun trouvera midi à sa porte.

Pour faire le tour de la carte, nous débuterons comme à l’accoutumée par le bundle. Il ne sera pas trop difficile de faire mieux que la STRIX d’Asus et la Gaming de Gigabyte, tant ces derniers étaient … vides.

Voici donc ce que nous trouvons au fond de la boite :

  • 1 x guide d’utilisation rapide
  • 1 x DVD de pilote et utilitaires
  • 1 x kit de dessous de verre
  • 1 x guide d’installation sous forme de bande dessinée
  • 1 x support pour carte graphique

Ahh, voilà un bundle qui fait plaisir à voir. Le support pour carte graphique est indispensable vu le poids de la bête, et MSI a su prendre la bonne direction en le proposant directement en bundle. Très bon point.

De plus, le guide d’installation rapide sort de l’ordinaire, sous forme de bande dessinée. Suivez Lucky, le dragon emblématique de MSI pour la mise en place du matériel et l’installation du logiciel. Ce n’est peut-être rien, mais ça change. Tout comme les dessous de verre, très bien pensé. Ah, les soirées l’été à siroter une bonne bière sous le soleil cuisant.

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de