TEST MSI RTX 2070 Gaming Z

0
13105

La carte :

Architecture :

Vous découvrirez quelques éléments de l’architecture TURING avec le dossier sur le TU102 disponible ici.

Construites autour du TU106, les RTX 2070 intègrent un GPU de 108 milliards de transistors, dans un die de 445mm². La gravure ne change pas et est de 12nm, sans die shrink.

Techniquement, le GPU intègre 3 GPC de 12 SMS chacun. Chaque SMs est équipé de 64 CUDA Core et 4 TMU. Les 2304 unités de calcul sont bien présentes, ainsi que les 144 TMU. Pour le reste, 64 ROP et 4 contrôleurs mémoires pour arriver à un bus de 256 bits. Pour les rappels sur ces différents termes, le wiki est disponible à cette adresse.

Les fréquences de base de la RTX 2070 sont de 1410 MHz pour le GPU avec un Boost à 1620 MHz. La mémoire est quant à elle cadencée à 1750 MHz (14000 Mbps)

Spécifications techniques :

Voici un récapitulatif rapide des différentes caractéristiques des RTX, GTX et RX Vega, et bien sûr notre RTX 2070 GAMING Z :

Si vous n’êtes pas familiers avec les architectures GPU, n’hésitez pas à aller lire l’article suivant (les unités de base d’un GPU) et ici comment ces unités sont organisées.

La carte utilise un GPU TU106-400A-A1, sensé être trié au niveau des puces et permettre le meilleur overclocking. Les fréquences sont presque par défaut. Seul le boost est modifié d’origine avec une fréquence définie à 1830 MHz. Mais si vous vous rappelez du fonctionnement du GPU Boost de Nvidia, vous savez que la fréquence de base ne signifie finalement pas grand chose. C’est la fréquence minimum que la carte garde même en cas de surchauffe, mais cela n’est pas sensé arriver.

Vous pouvez retrouver ces spécifications avec le logiciel GPU-Z.

Connectiques :

Attendez attendez, on parlera de la backplate plus tard !! Nous vous voyons déjà lorgner dessus…
L’alimentation est fournie par deux connecteurs, un 8 et un 6 broches. Une alimentation suffisante avec ses 300 W possibles (75 Watts pour le PCI-e, 75 Watts pour le 6 broches et 150 Watts pour le 8 broches). MSI a en effet visé gros puisque la carte a un TDP annoncé de 225 W, contre 175 W pour la RTX 2070 de référence (et 185 W pour la RTX 2070 FE).Pour les sorties vidéos, nous avons le droit à un panel toujours aussi bien fourni :

  • 1 x HDMI 2.0b
  • 3 x Display Port 1.4
  • 1 x USB Type-C avec support VirtualLink pour la VR

Refroidissement :

Monstrueux ! C’est un qualificatif qui n’est pas démesuré pour définir ce bloc de refroidissement. Pour cause, la carte atteint presque les 1500 grammes, et ce n’est pas le PCB qui pèse un âne mort.

Bref, un petit bloc de cuivre fera office de contact avec le GPU. Il parait léger tout de même, avec sa fine épaisseur. Cela aura un avantage certain, cette baseplate n’aura pas beaucoup d’inertie, et transportera toutes les calories emmagasinées directement vers les 6 heatpipes également en cuivre.

Les étages d’alimentation seront également refroidis via une plaque dédiée. Seules les puces mémoires seront refroidies de façon passive.

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de