Test : Phanteks Eclipse P600S

0
5306

Installation

On passe maintenant à l’étape de montage de notre configuration à l’intérieur de l’Eclipse P600S de Phanteks. Avec le nouveau protocole, la configuration de test change quelque peu. La voici donc :Carte mère :

  • ASUS Crosshair VI Hero
  • CPU : AMD Ryzen 7 1700X
  • Carte graphique : ASUS HD 7970
  • Ventirad be quiet! Dark Rock 4
  • Alimentation Corsair HX850

L’alimentation :

L’installation de l’alimentation sera similaire à celle d’un Silent Base 601, d’un H700i ou encore un MB500 dans la mesure ou le pourtour d’alimentation est amovible. On devrait dévisser ce pourtour maintenu par deux vis et le fixer sur l’alimentation. Une fois fait, on glisse notre HX850 par l’arrière du boîtier et on revisse le pourtour sur le P600S. 

Phanteks Eclipse P600SFinalement, une fois en place, on peut admirer en partie notre bloc d’alimentation. Attention à la référence que vous choisirez, une alim avec un sticker bleu avec une configuration rouge, c’est pas top. 

Le stockage :

Concernant le stockage, c’est toujours plus ou moins la même chose. On sort le panier 2.5″ en le tirant vers le haut, on glisse le SSD dedans que l’on maintient à l’aide de quatre vis adaptées. 

Pour les paniers 3.5″, c’est simple, on placera le disque dans le panier, la connectique vers les butées (Photo 3). On sécurisera l’ensemble par les côtés à l’aide de quatre vis et on clipsera le panier dans les encoches situées sous le cache alimentation.

Sinon, si l’on souhaite installer le panier à côté de la carte mère, on retirera une platine cache câbles (en enlevant une vis à mains) et on placera le panier à sa place. Notez que le panier tiendra grâce à deux encoche et deux vis. Il faudra bien entendu avoir vissé le HDD au panier avant ça. 

La carte mère, ventirad, carte graphique :

Contrairement aux boîtiers In Win 101C, Cooler Master MB500 ou autre Conquer de Cougar, les entretoises sont déjà en place à l’intérieur de ce boîtier. On déposera simplement la carte mère dans le fond du boîtier et on la vissera.

L’installation du ventirad ne posera pas de problèmes non plus puisque nous avons un large accès backplate. L’arrière de la carte est donc parfaitement accessible et on pourra suivre la notice sans encombres.

Phanteks Eclipse P600S

Pour la carte graphique, soit on l’installe de manière classique à l’horizontale, soit à la verticale. Attention toutefois au riser employé, car les slots verticaux sont trop proches du cache alimentation. Par exemple, avec un riser signé Thermaltake, ça ne passera pas, le morceau de PCB situé sous le connecteur PCIe femelle empêche son installation dans le P600S. Le mieux étant d’opter pour la solution de Phanteks : PH-CBRS-FL22 ou PH-CBRS-PR22. 

Phanteks Eclipse P600S

Une fois équipé du bon riser, on visse le support sur le cache alimentation, puis on fixe le riser sur ce fameux support. Ne restera plus qu’à installer la carte graphique par dessus le tout.

Le câblage :

Phanteks Exlipse P600S

On attaque le câblage de toute la machine maintenant que tout est en place. A l’intérieur de ce P600S, on retrouvera de nombreuses assistances, notamment des bandes velcros. Le plaquage des câbles ne sera donc pas compliqué. 

Comme toujours, on s’attaque d’abord au panneau de contrôle. Le routage de la connectique se fait facilement, on suivra simplement la carte jusque dans le bas. On fait passer le tout par les ouvertures au niveau du cache alimentation. Les bandes velcros nous aiderons à maintenir tout ce petit monde. 

Ensuite, pour l’ATX 24 broches, nous le faisons remonter le long de la carte mère. Cependant, dans son cas, nous utilisons la première rangée de velcros pour le maintenir. L’objectif est de le masquer au maximum, des fois que les caches câbles ne puissent pas être suffisamment fermés pour remplir leur rôle.

Pour l’alimentation en PCIe, on ne s’embête pas puisqu’on fait passer les câbles directement par l’ouverture disponible au niveau du cache alimentation. Le surplus sera stocké dans le tunnel et ça fait une épaisseur de moins derrière le plateau de la carte mère. Rappelons que les portes sont maintenues par des aimants.

Pour ce qui est de l’alimentation du CPU, on fait partir le câble par l’arrière du boîtier. Il sera maintenu dans le bas grâce aux deux bandes velcros verticales. On le fait remonter en longeant le bord droit de la carte mère. Le tout est maintenu en place grâce au panier HDD 2.5″. 

Enfin, pour la partie SATA, on s’arrange pour que tout se concentre au même endroit, de sorte à ne pas sortir un brin en plus pour l’alimentation. On positionne le panier du disque dur et celui du SSD au même endroit. On fait descendre l’alimentation SATA du fanhub au niveau du pôle stockage et on branche tout le monde sur le même brin d’alimentation. Le surplus sera, une fois de plus, caché sous le cache-alimentation… En même temps, c’est à ça qu’il sert. 

Phanteks Eclipse P600S

Concrètement, l’installation d’une configuration à l’intérieur d’un P600S n’est pas bien compliquée. Idem pour la partie câblage puisque l’on retrouvera de nombreuses bandes velcros pour nous aider à plaquer tout ce petit monde. Résultat : nous n’avons pas utilisé de colliers en nylon durant l’opération. Bref, on retrouve un boîtier bien pensé !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de