Test : Thermaltake Floe DX360

0
1843

Le Floe DX360 TT Premium Edition :

Comme pour le Floe Riing 360 TT Premium Edition, cette version DX arrive dans un packaging tout à fait similaire si ce n’est identique. Au niveau des changements, on remarquera l’illustration de notre AIO et la présence des logos Alexa, Chroma, etc.

Autrement, notre kit arrive dans les protections classiques en carton moulé. Ici, rien qui ne change de d’habitude, mais bon, tant que ça marche, aucune raison de changer.

L’AIO en lui-même :

Lorsque l’on sort notre AIO, on constate du mieux, notamment au niveau de la finition du radiateur. Alors certes, nous avons toujours un radiateur en aluminium avec rivets apparents, mais la peinture est beaucoup plus réussie. Cette fois-ci, nous avons un radiateur bien noir et non à moitié gris comme la dernière fois. Cela étant, au vu de la gamme visée, le radiateur arrondi avec rivets apparents, c’est impardonnable.

Toujours en lien avec ce radiateur, nous avons là un modèle intégralement en aluminium, comme bien d’autres. Au niveau des dimensions, pas de changement avec du 120 (L) x 394 (P) x 27 (H) mm, en fait si, il prend 1 mm de plus en longueur.

Le tout est relié au bloc pompe par des tuyaux en caoutchoucs. Ces derniers proposent une gaine tissu histoire d’apporter un côté un peu plus premium à l’ensemble. Toutefois, le constructeur fait des efforts au niveau de leur longueur. En effet, on passe de 32.6 cm sur le Floe Riing à 40 cm sur ce Floe DX360. Cette fois-ci, on pourra installer notre kit en façade de boîtier sans manquer de longueur.

Thermaltake Floe DX360 La pompe quant à elle n’évolue pas puisque l’on reste toujours sur une base d’Asetek. Sur le dessus, nous avons toujours le logo « TT Thermaltake » qui, dans nos souvenirs, éclairait bien. L’ensemble est toujours entouré par un cercle translucide lui-même éclairé par le RGB de la marque.

Au niveau de la connectique, on notera le départ de deux câbles : un premier de type header USB et un second de type fan 3 broches. C’est via le premier que l’on gèrera l’éclairage et via le second que l’on règlera la vitesse de la pompe. Quoi qu’il en soit, la base en cuivre arrive toujours recouverte de pâte thermique.

Compatibilité : 

Au niveau de la compatibilité, autant vous l’annoncer maintenant, le Floe DX360 n’ira pas sur tous les sockets puisque le TR4 manque à l’appel. Pour le reste, voici la liste :

  • AMD : AMx (+) – FMx(+)
  • Intel : LGA 115x – LGA 1366 – LGA 2011v3/2066

Le ventilateur : 

En ce qui concerne la ventilation, la marque fournit trois moulins Riing Duo en 120 mm. En même temps, avec un kit de cette taille, il serait dommage qu’un ventilateur manque à l’appel non ?

Physiquement, ces ventilos proposent un cadre typique de chez Thermaltake. Dans les quatre coins, nous avons un patin en caoutchouc anti-vibration. L’ensemble est doublé par un anneau interne bardé de diodes RGB, anneau qui sera aussi visible depuis l’extérieur du cadre.

Les neuf pâles sont blanches et translucides afin de favoriser la diffusion de la lumière. On constatera au niveau du moteur une partie blanche elle aussi translucide. L’objectif reste le même : diffuser uniformément la lumière émise par le RGB à cet endroit.

Pour les câbles, pas de changement avec une connectique propriétaire à neuf broches. Donc pas possible d’utiliser les ventilos sur un autre kit… ou de brancher des ventilos tiers sur ce kit. Bref très limitant. Idem, la marque continue de mettre des câbles de 90 cm, donc, dans un gros boîtier, pas de soucis, dans un modèle plus réduit… Ça peut vite devenir problématique d’un point de vue câble management.

Sur le papier, on ne va pas se mentir, le Floe DX360 est très proche du Floe Riing 360 TT Premium Edition. Dans notre cas, la plage de rotation va de 500 RPM à 1500 RPM, le flux d’air est de 42.45 CFM et la pression statique grimpe à 1.45 mmH2O. Par rapport à son grand frère, la vitesse maximale est de 100 RPM plus élevée pour un débit d’air à deux doigts identique (42.34 CFM), mais une pression statique légèrement plus faible (1.54 mmH2O).

Le bundle :

Place maintenant aux accessoires fournis avec le Floe DX360. Le tout prend place dans des sachets en plastiques blancs refermables. Ces derniers renferment :

  • Une notice de montage sous forme de dépliant
  • Un guide de garanti
  • L’anneau de maintien pour la roue crantée
  • Les différentes roues crantées et backplate selon le socket
  • Deux patchs collant pour le maintien de la backplate Intel
  • La visserie pour le montage de la pompe, des ventilateurs et du radiateur
  • Les câbles pour le contrôleur
  • Et le contrôleur en lui-même bien évidemment

Le bundle est en tout point identique à celui que nous avions avec le Floe Riing 360 TT Premium Edition. La seule différence se joue au niveau des éléments fournis pour le montage en AMD : la roue crantée offre un système de serrage à un point contre quatre pour l’ancienne. Idem, on notera la présence d’un crochet avec une tige filetée pour le montage AMD dans le lot.

Ce Floe DX RGB 360 TT Premium Edition de son vrai nom (vous comprenez pourquoi on l’appelle « Floe DX360 ») reprend la même base que le modèle que nous testions en Septembre 2018. Cela étant, Thermaltake procède à quelques améliorations bienvenues comme une peinture de radiateur mieux appliquée sur ce modèle ou des tuyaux plus longs. Idem côté ventilateurs où l’on gagne une zone de LED en plus. Toutefois, il n’y a pas de grand bouleversement du côté de leurs caractéristiques, en gros, on s’attend à des performances équivalentes.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de