Test : Thermaltake Floe Riing RGB 360 TT Premium Edition

2
16588

Thermaltake Floe Riing 360 TT Premium Edition

En soi le packaging de notre AIO du jour n’a rien de bien révolutionnaire. Effectivement, le Floe Riing 360 débarque dans une boîte noire avec une illustration du kit, et quelques encarts rappelant quelques fonctionnalités. On sait par exemple qu’il est RGB ou qu’il pourra être géré par une application.

À l’intérieur, nous avons bien entendu le kit et tout son bundle qui est conséquent, mais nous y reviendrons. Le tout est emballé dans des sachets plastiques et est protégé par de la pâte à carton.

Le kit en détail :

En sortie de boîte, on ne va pas se mentir, nous sommes quelque peu déçus par le kit de Thermaltake. Effectivement, là où Cooler Master ou encore NZXT nous avaient habitués à de bonnes finitions sur le radiateur, ici, c’est on ne peut plus basique. Pas de marquage, pas de rappel de la marque, rien. En prime, on doit composer avec une peinture appliquée de manière inégale : les micro-ailettes restent grises par endroit.

Sinon, nous avons une pompe tout à fait sympathique qui affiche fièrement le logo de la marque. Le tout est aussi entouré par un cercle translucide. On sait déjà d’où viendra l’éclairage RGB de la pompe ! Autrement, depuis cette pompe, nous avons deux câbles qui y sortent, un premier ressemblant à un connecteur USB 2.0 et un second en trois broches. Si le premier servira à la gestion du RGB, c’est via le second que l’alimentation se fera. Thermaltake annonce une vitesse de rotation de 3600 RPM ici.

Comme stipulé en introduction, les tuyaux proposent un joli gainage en tissu. Néanmoins, nous les trouvons bien de trop courts pour un kit de ce gabarit : 32.6 cm. Clairement, on ne pourra pas installer le radiateur en façade de certains boîtiers, ce qui peut s’avérer pénalisant. Pour se faire une idée, les tuyaux du Kraken X72 de NZXT mesurent 40 cm, une sacrée différence !

Côté dimensions, le radiateur de notre AIO mesure ici 120 (L) x 393 (P) x 27 (H) mm, cependant, les dimensions de la pompe ne sont pas précisées. Enfin, on termine par le poids de l’AiO affiché à 1610 gr.

Compatibilité : 

L’avantage de ce kit reste sa compatibilité avec les sockets du marché. Effectivement, le Floe Riing 360 ira sur tout ce qui se fait actuellement. Ainsi, l’AIO pourra être installé sur du socket TR4 et AM4 ou encore du LGA-2066 pour la plateforme haut de gamme d’Intel. Pour le reste, nous avons :

  • AMD : TR4 – AMx (+) – FMx(+)
  • Intel : LGA 115x – LGA 1366 – LGA 2011

Pour le TR4, le constructeur stipule que l’adaptateur est fourni dans les boîtes des processeurs Threadripper.

Les ventilateurs : 

AiO en 360 mm oblige, ce sont trois ventilateurs qui sont fournis en sorti de boîte. Thermaltake n’y va pas de main morte en proposant ses Riing Plus 12 TT Premium Edition. Il faut savoir que le pack de trois de ces ventilateurs se négocie la bagatelle de 95€ dans le commerce, quand même !

Physiquement parlant, les ventilos fournis offrent un design sobre en noir et gris. On remarquera la présence d’un anneau lumineux translucide dans le cadre. On y retrouve neuf pâles relativement courtes et des silentblocs gris pour atténuer au maximum les vibrations.

Ici, le câble gainé est démesurément long : 90 cm, multipliez le tout par 3 et amusez-vous à « câble manager » tout ça. De plus, la connectique est propriétaire puisque les ventilateurs disposent d’une prise 9 broches, semblable à de l’USB 2.0.

Pour ce qui est des caractéristiques, Ces Riing Plus 12 RGB offrent une plage de rotation comprise entre 500 RPM et 1500 RPM. À plein régime, le flux d’air sera de 48.34 CFM pour une pression statique de 1.54 mmH2O.

En tout cas, avec une plage de rotation allant au maximum à 1500 RPM, on s’attend à un kit plutôt silencieux.

Le bundle :

Concernant la liste des accessoires fournis, le Floe Riing 360 RGB arrive avec :

  • Un guide de garantie
  • La connectique nécessaire pour le boîtier de contrôle
  • Les différents braquets pour le montage de la pompe
  • Une notice de montage sous forme de dépliant
  • Toute la visserie pour le montage du radiateur, des ventilos et de la pompe

Ensuite, on retrouve bien entendu le boîtier de contrôle. La connectique étant propriétaire, il faut bien brancher tout ceci. Ce fameux boîtier propose cinq entrées, donc, de quoi brancher nos trois ventilateurs ainsi que la pompe du Floe Riing 360. Sur les côtés, nous avons une prise pour l’alimentation et une seconde en micro-USB pour la gestion. Enfin, le boîtier propose des dipswitchs afin de lui attribuer un numéro spécifique.

Pour résumer cette première partie, notre AIO arrive avec quelques défauts. On pense surtout à la finition tout juste passable du radiateur et des tuyaux trop courts. De plus, il est dommage que la connectique du kit soit en grande partie propriétaire. Ainsi, on ne peut pas utiliser les ventilateurs d’une autre manière, ou encore le kit ne peut pas réguler des ventilateurs classiques.

page suivante

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
NHU9Bjoe Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
joe
Invité
joe

bonjour du coup selon vous quel serait l’AIO 360 qui propose les tuyaux les plus long pour pouvoir le monter à l’avant? J’ai du mal à trouver…le plus long….