Thermalright HR-22 un monstre réduit au silence

0
985

Thermalright n’est pas un novice en la matière et lorsqu’il nous présente le HR-22, il nous propose un système de refroidissement, un condensé de plus de 10 ans de savoir, d’innovation et de technologie.

Et Thermalright frappe fort puisque le HR-22 a été pensé pour se passer de ventilateurs et est basé sur le DPAS.
Le DPAS : Directed Passive Airflow System, que l’on pourrait traduire par Système de Circulation d’Air Passif, est un principe qui tire profit du flux d’air circulant naturellement à l’intérieur d’un boîtier fermé.

Et Thermalright est confiant quant à l’efficacité de son système passif puisqu’il affiche que le HR-22 peut refroidir tout aussi bien les CPU Intel que le dernier AMD haut de gamme. Et ce, simplement en bénéficiant du flux d’air généré par la ventilation du boitier.

Je vous entends déjà nous dire, mais comment placer ce monstre dans mon boitier sans pour autant renoncer, comme c’est le cas pour beaucoup de ventirads, au slot mémoire le plus proche ou à un des PCI-E ?
La réponse de Thermalright a été simple, ils ont déplacé l’axe du radiateur.

La surface de dissipation a également été augmentée de 40% par rapport au dernier modèle, et ce, toujours dans le but d’augmenter les performances passives du HR-22.
Et comme si cela ne suffisait pas Thermalright l’a doté de huit heatpipes en cuivre de 6 mm.

Avec tout ça votre processeur, même si son enveloppe thermique (TDP) est hors norme, n’a aucune chance de prendre feu.

Parlons rapidement technique. Les dimensions sont de 150 mm (L), 120 mm (l) et 159 mm (H) pour un poids de 1,120 kg. Il est inutile de vous rappeler que la backplate est plus qu’obligatoire.
Si vous avez des doutes concernant la compatibilité de votre carte mère, vous pouvez contacter Thermalright ici : Thermaltake

Nos confrères de Cowcotland nous dévoile une preview de Chiphell et surtout un tarif de 90 € qui risque d’en refroidir plus d’un.

Source

  Subscribe  
Me notifier des